Accueil

AUTOMEDICATION PAR LES PLANTES MEDICINALES

Changement dans la continuité

phytotherapieL’automédication est l’utilisation hors prescription médicale de médicaments ou de plantes initiée par le consommateur.L’automédication est-t-elle une nouveauté,une révolution?Certes non,c’est une attitude permanente de l’homme dès l’aube de l’humanité.
Un changement notable apparait dès le 19 ème siècle oû furent découverts,entres autres, les alcaloïdes(quinine,atropine,colchicine) rendant possible la prise en charge pharmaceutique et médicale des pathologies .La digitalle appelée «opium du peuple» au 18 ème siècle,puis Quinquina du cœur,sera donnée dans les maladies aigues infectieuses ou chronique oû le cœur avait besoin d’être soutenue,la digitalline de Nativelle permit de définir l’impact,l’action et indications de ce cardioglucoside.L’essort de l’ère médicamenteuse fut une rupture nette comme la découverte des sulfamides et de la pénicilline.Il faut bien avouer que les derniers grands conflits fraticides , véritables guerres civiles furent des moteurs non négligeables dans l’essort des progrès médicaux:aseptie,vaccinations,protocoles d’urgences,antibiothérapie.La véritable révolution thérapeutique apparaît de façon sensible dès les années 1970-1980,grâce à des novateurs et maitres médicaux .Dans ce creuset baignant corps médical et consommateur,sans déconsidérer ou dénigrer le corporation soignante ,apparaît une réappropiation de la maladie par le patient qui se sent noyé dans la technologie et le manque de communication.

Modernisation de l’automédication

Fait fondamental,vers 1980,une tentative de différentiation médecine dure et douce ,concept érronné se fait jour,véritable guerre de tranchée, une médiatisation et effets d’annonces débridés voire incontrolés,audiovisuelles,parutions,congrés,écoles,la tentative de renouveau de la médecine verte menaçait d’être contre-productive.Cette vague verte fut prise à contre –pied par l’épidémie fortuite du SIDA,l’AZT n’était encore qu’au stade expérimental,la douleur masquait l’objectivité .Pourtant ,dès cette période,malgré cette grande émotion et de peur collective,il n’était plus possible d’occulter les progrès thérapeutiques que ce soit en cardiologie,oncologie, ou d’oublier les indications de la corticothérapie et ainsi , de facto, la réappropriation de l’automédication par les plantes médicinales par les Facultés(délivrance de diplôme universitaire: Paris,Montpellier,Bezançon,Nançy),les professionnels de santé,les firmes pharmaceutiques au markéting élaboré.La reprise des référentiels médicaux et des règles thérapeutiques basées sur les découvertes scientifiques réactualisées permirent de fixer les limites et l’encadrement de l’automédication.En ce sens,cette attitude est une véritable révolution instituant un renouveau dans les échanges des connaissances et leur diffusion oû le patient se retrouve au centre du dispositif.
L’essentiel est dit,il faut comparer objectivement les thérapeutiques dans des affections surperposables et des groupes homogènes,et mettre en parallèle les effets attendus d’une plante avec un médicament traitant la même pathologie,ces méthodologies sont longues et onéreuses mais nécessaires.Cette attitude est positive et permet l’ouverture vers les tradimédecine ,comme avec l’Artemisia ,plante chinoise,de nouvelles attitudes thérapeutiques efficaces apparaissent dans le traitement à bon marché du paludisme dévastateur du Sahel Africain,ou le Slerocaya,plante sahélienne agissant sans danger et efficacité sur le diabète de type 2.

REGULATION DE L’AUTOMEDICATION

L’automédication qui responsabilise l’intéressé,d’après un rapport de janvier 2007,n’a pas encore de définition officielle dans le Code de Santé Publique.

Transparence et sécurisation sont discutés et mise en place par les organismes officiels:
Ordre des Pharmaciens
Industries pharmaceutiques:tels Novartis,AFIFA,LEEM
AFSSAFS
Le Code de la Santé Publique publie un décret 99.925/Art.R51.48
Ordre des Médecins:-Responsabilité des médecins:Codes:3/21/34/35/39
-Responsabilité des patients
-Responsabilité des pharmaciens
Les complémentaires de Santé,mutuelles,proposent des solutions selon le statut d’un médicament remboursé ou non,ou de la façon dont il a été prescrit.Un forfait de remboursement est proposé des médicaments OTC(over the comptoir) ou par automédication dans la variable de 10 à 200 euros( par exemple,groupe MMA,MAAF,MAPA,SOLLY AZAR) .Des plateformes,systèmes de conseils (AXA,SANTE-CLAIR,CREDIT MUTUEL, PREVADIS) d’autres groupes ou plateformes sont à disposition du patient.
Ainsi,ces cadres changent de nature la responsabilisation de l’intêréssé ,cet encadrement légitime la sécurisation de l’automédication:
1)Intolérances et Interactions médicamenteuses
2)Mauvaise observance
3)Mauvaise utilisation
4)Risques d’accidents(gobalement 128.000 hospitalisations annuelles sont dues aux accidents thérapeutiques.Risques à connaître puisque:

  1. 1 patient sur 5 ne préviennent pas de prise cocommitante de plantes et médicaments(BAILLARD/HOGER/BRAZIER)
  2. 80% des personnes ont recours à l’automédication(SOFRES 2001)

IMPACT DE L’AUTOMEDICATION

Le CREDOC souligne la prise en main de la phytothérapie par le corps médical,c’est l’explosion des pratiques alternatives en France de 1981 à 1985,c’est le MEPY boom(médecins ayant un mode d’exercice particulier) progressant de 18% par an.
De plus:

-80% des patients se soignent sans passer par le médecin:
-44% utilisent des remèdes de grand-mères
-23% utilisent des plantes médicinales
-20% utilisent des huiles esssentielles

L’OMS(etude de 2002,publiée dans le Quotidien du Médecin en 2007) dénombre le pourcentage de population utilisant au moins une fois une médecine naturelle:
-30% des belges
-48% des australiens
-70% des américains
-75% des français
On estime que globalement que 30% de la population se dirige vers les médecines alternatives(sans renier son médecin) et dont 80% utilisent les plantes médicinales.

Sur 142 pays interrogés par l’OMS, 99 ont répondu que les traitements traditionnels devaient être encadrés voire prescrits,ce qu’ était la phytothérapie en France dans les années 1980-1990,il existe donc bien une requalification de l’automédication sécurisée,efficace,encadrée et adaptée à l’utilisateur.

Cet encadrement est une nécessité et nous citerons,par exemple, quelques plantes significatives(voir chapitre interactions):

Ginko Biloba:4000 incidents hémorragiques répertoriés en CHINE de 1990 à 1999.En 2002, 1000 cas sont encore recencés mais prouve que l’information est diffusée et comprise

Millepertuis: efficace dans les dépréssions légères mais a des interactions avecDigoxine,antidépresseurs type IRSS,Indavir(Sida),anti-coagulants,contraceptifs.

Plantes laxatives à ANTHRAQUINONE(Rhubarbe,Senné,Aloes,Bourdaine,Cascara) avec leur potentiel cancérogène colique(CIRC/2002)

Les champignons:
Ils sont l’archétype de l’erreur commune d’identification.En 1987,26 saint-cyriens en exercice de survie consomment par erreur des Cortinaires,sous les indications d’un habitant du pays:dans un délai de 3 à 5 jours,trois furent hospitalisés,8 subirent une hémodialyse,deux restèrent sous hémodialyse,un subi une greffe rénale(Guy Fourré/1990-Cochran)

Le ginseng:
Cette plante est libérée ,mais une étude aux USA(San Fransisco 1985) démontre le bien fondé d’un encadrement et du respect des doses

EFFETS REPORTES
NOMBRE DE PATIENTS
DUREE D'UTILISATION
MODE D'UTILISATION
EN SEMAINES AVANT EFFET
AVANT EFFETCLINIQUE
CLINIQUE
G/E/R/D/F
G :GELULE /E:EXTRAIT /R:RACINE /D:DECOCTION /F:FUMER
STIMULATION
133
IMMEDIATE
G/E/R/D/F
SENSATION DE BIEN ETRE
93
3
idem
AUGMENTATION DE LA MOTRICITE
AUGMENTATION DE L'EFFICACITE COGNITIVE
89
2
idem
DIARRHEE MATINALE
47
3
idem
ERUPTIONS CUTANEES
33
3
SENSATION DESAGREABLE PHARYNGEE
26
IMMEDIATE
D/F
PERTE DE SOMMEIL
28
3
G/E/R
NERVOSITE
25
1
G/E/R
HYPERTENSION ARTERIELLE
22
13
G/E/R
EUPHORIE
18
moins de 7 jours
E/R
OEDEME
14
4
G/R
AUGMENTATION
DES PERFORMANCES SEXUELLES
9
2
G/E/R
PERTE D'APPETIT
7
1
R
DEPRESSION
6
24
E/R
HYPOTENSION ARTERIELLE
5
3
E/R
AMENNORHEE
4
18
G/R
ETUDES A LONG TERME SUR UNE PERIODE DE DEUX ANS /CONGRES INTERNATIONAL SUR LE GINSENG HONG-KONG 1985

Le KAVA
myorelaxant,sédatif et anti-septique urinaire a des actions imprévisibles hépatiques.30 accidents hépatiques rapportés en Allemagne et en Suisse,dont un décès et 4 transplantations hépatiques (BMJ 20/01/2001).Interdite à la vente en France

LA TOXICITE DES PLANTES

provient des composants:

Alcaloïdes:
hépatoxiques,actifs sur le système nerveux central(dépressif:morphine) et autonome(excitant:ephédrine/sympathicolytique:ergot de seigle)

Hétérosides(associant glucides et génine):
Cyanogénique(troubles mentaux,troubles respiratoires),hémolytique,cardiotoxique

Sapogénines:cyanogénique,hémolytique surtout,cardiotoxique

Coumarine:anticoagulante,allergisante,photosensibilisante

EXPRESSIONS DE LA TOXICITE PHYTOTHERAPIQUE

On est donc fort éloigné de l’aspect bucolique exprimé dans des ouvrages anthroposophiques,tel décrit par Rudolf Steiner :
«Legui a une parenté avec les ondines.Il évite les gnomes,il les chasse.La sève atteint l’élément-racine de telle façon qu’elle en chasse les gnomes-et l’élément-fleur de telle façon qu’elle en chasse les esprits du feu.Cette sève agit comme un élément chimique imprégné de lumière.Il fait descendre de l’Astral dans l’Ethérique et opère une séparation entre le domaine du moi et le monde physique»
Non seulement ces termes reprennent à la virgule près les textes de PARACELCE (1495) mais invitent à une plus grande vigilance d’autant que certains n’hésitent pas diffuser des formules hautement toxiques, hors contexte ,tirés de livres antiques chinois , la maladie étant considérée comme d’origine démoniaque et oû figure comme poison rédempteur Arsenic et Aconit(Compléments aux prescriptions valant mille onces d’or)

IMPACT INTERNET

920.000 français surfent une fois par jour sur un site dédié à la médecine(le Parisien du 19/02/2007)
4.305.000 personnes surfent au moins une fois par mois sur un site dédié à la médecine(le Monde du 21/02/2007)

CAUSES du DEVELLOPPEMENT de l’AUTOMEDICATION

phytotherapieBien qu’il provienne d’ un effet mécanique positif d’un marketing efficace,le volume global des ventes est stable depuis les années 1960,soit 10%,sauf que sa diversification a évolué:plantes libérées,alimédicaments ou compléments alimentaires oû figurent en bonne place plantes riches en vitamine C ou en OMEGA 3,les médicaments OTC,éléments qui conditionnent plus de 75% des français à acheter des médicaments ou produits naturels sans ordonnance.
De plus,cette mécanique a été favorisée par le déremboursement de produits ,guidé par le principe de service médical rendu(SMR) et par la stigmatisation de la surconsommation des médicaments.En particulier ,dès 2003 la Cour des Comptes met à l’index les dépenses de santé.Les plus de 65 ans des français soit 16 % de la population dépensent 35% des dépenses de santé,consomment 39% des médicaments avec pour incidence des prescriptions lourdes donc potentiellement dangereuses puisque les effets indésirables des médicaments ont un impact sur les hospitalisations,par exemple selon le Pr DOUCET 20 à 30 % des fractures du col du fémur sont dûs aux psychotropes ,interactions des anticoagulants avec les médicaments type AINS ou plantes telles Ail ou Gingko.

L’Office Parlementaire des Politiques de Santé,le 20/06/2006 stigmatise la surconsommation des médicaments psychotropes anti-dépresseurs ou des benzodiazépines,cette surenchère est chiffrée:
-1 adulte sur 4 utilise au moins une fois un psychotrope par an
-les vieux consomment 2 fois plus que les jeunes d’oû possibles phénomènes de glissement,de fragilité lors des gros écarts de températures et fractures déjà citées.
La légitimité «d’échapper au mal d’être» n’échappe pas à cette commission mais dit que cet état ne peut pas se résumer au seul usage de psychotrope et valorise l’usage de la phytothérapie.Les problèmes qualitatifs des référentiels médicaux,des enseignements, de l’effet marketing sont évoqués qui tendent à changer la nature des prescriptions.On peut évoquer des ouvrages de références qui n’hésitent pas à mettre la timidité sur le panel thérapeutique,auquel on ne peut souscrire ,de même que la tendance d’ un traitement invasif dans la sphère psychiatrique ou psychologique confondant troubles du caractère et troubles de la personnalité.

Enfin,le décret du 1er juillet 2008 autorise le libre accès à public des médicaments devant le comptoir pharmaceutique, d’accès direct ,dont les médications officinales.
En septembre 2009, sont disponibles
-260 médicaments
-18 médicaments à base de plantes
-24 médicaments homéophatiques
s’ajoutant au 150 médicaments libérés en 2006 et une centaine en 2008

IMPACT FINANCIER

Le volume des ventes des médicaments est évalué à 30 milliards d’euros dont 5,5 milliards (soit 18,5 %en valeur) de Prescription Médicale Facultative ou OTC dont 1,9 milliards en automédication.
S‘il faut prendre un exemple, citons celui des laboratoires Pierre Fabre( Parisien Libéré 03/02/2010):
Chiffre global d’affaires 1,8 milliards d’euro (dont 25 % sont alloués à la recherche et l’investissement)
réparti comme suit:
-815 en dermo-cosmétique
-550 médications de prescription
-410 en automédication

L’AUTOMEDICATION DANS LE MONDE

L’OMS souligne que 80% de la population des pays émergents pratiquent les médecines traditionnelles . 39% pays utilisent en automédication les remèdes traditionnels entre 1990 et 1995
L’Afrique du Sud est un modèle du genre.En 2001,200 à 300.000 guérisseurs pratiquent ,alors que l’on dénombre que 30.000 médecins d’obédience praticienne occidentale.

Aux USA on dénombre 425 à 600 millions de consultations de type parallèle.
En 1998 la NIH met un audit en place pour évaluer les consultations alternatives afin de promouvoir leur prise en charge par les compagnies d’assurances.
1 américain sur 3 a consulté un thérapeute à mode d’exercice particulier,représentant ainsi un chiffre d’affaires annuel de 15 à 30 milliards de dollards(New Journal of médecine du 28/01/1993)

SAVOIR TRADITIONNEL

CONVENTION DE LE BIODIVERSITE(1993)

La recherche a permis le retour aux savoirs traditionnels et leur protection.
Les surconsommations conduisent parfois à la disparition complète d’une espèce, comme en Russie dans la région de Samarcande le LAGOCHILUS INEBRIANS connue depuis 1953 pour son action défatigante et de récupération après effort.En quelques années 15 tonnes sont consommées et l’espèce disparaît(I.ZEMTSOV).L’ARTEMISIA dans un autre registre d’éfficacité et surconsommation laisse apparaître des résistances dans le paludisme.
Des accords apparaissent comme pour le dérivé du cactus,P57,des Boschimans entre Botswana et Afrique du Sud.L’étude faite par le CSIR conclut au reversement de 8 % des paiements effectués par la compagnie britannique Phytopharm.

DRUG DESIGN ou CHIMIE COMBINATOIRE

La plupart des médicaments ont été découverts par ciblage systématique des molécules des plantes.En ce sens, le message écologique de protection de la nature est une réalité,la nature demeure le creuset de la diversité et de dévellopement durable de la phytothérapie et production de nouveaux médicaments.
Afin d’accélèrer l’innovation du médicament ,on se sert du Drug Design(Conception du médicament)s‘appuyant sur la connaissance détaillée d’une cible et optimiser le tri.C’est la Chimie Combinatoire .A partir d’une molécule peptide composé de 6 acides aminés,choisi au hasard,on peut construire de manière alléatoire 64 millions de molécules nouvelles.Le problème est de déterminer la molécule active et la tester de manière automatique et rapide.
Ainsi,à partir de 2000 extraits de substances naturelles, 20.000 molécules sont disponibles et générant des millions de molécules nouvelles(mélanges d’acides aminés et radicaux chimiques souvent supérieur à 20).Notre banque verte a encore de beau jour devant elle.

DE LA ZOOPHARMACOLOGIE A L’AUTOMEDICATION HUMAINE
UN MESSAGE PERMANENT

ZOOPHARMACOLOGIE

L’observation scientifique parle de comportement «d’animaux pharmaciens».C’est la zoopharmacognosie de nos cousins génétiques:chimpanzés et babouins.
Karen STRIER cite des singes femelles du Brésil machouillant des feuilles riches en isoflavonoïdes,proche des oestrogènes,réduisant ainsi leur fertilité.D’autres femelles machouillent un légume appelé»oreille de singe»riche en stéroïdes qui au contraire facilite la fertilité.
R.WARANGHAN fit part d’un groupe de chimpanzés de Tanzanie engloutissant le matin une quantité impressionnante de rameaux d’une plante apparentée au tournesol,ASPILIA.La biochimie montre la Thiarubrine A,antiseptique intestinal,antimycosique et tuant les vers intestinaux(nématodes).
M.HUFFMAN confirme le même comportement chez le chimpanzé mangeant des tiges de Vernonia Amygdalina,pendant la journée,changeant son aspect maladie en mieux être.Le chercheur s’est aperçu que le jus de la même plante était utilisé par les habitants africains de la même région machant la même plante pour traiter parasitoses et infections intestinales.En Afrique des singes machouillent des plantes à propriété antiseptique bronchopulmonaire pendant la saison des pluies.
On décrit même des éléphants qui,avec leur trompe,traitent leur congénère blessé avec une boue fine aux propriétés antiseptiques et cicatrisantes(Jim246/Panorama du Médecin 22/05/2006-Quotidien du Médecin 13/06/2001)
De ces observations sont nées une collaboration SERVIER-CNRS et on peut citer l’étude antimicrobienne de l’ACANTUS RUBIS et anti-paludéenne des limonoïdes présents dans
dans les feuilles de TRICHILIA RUBESCENS

L’AUTOMEDICATION DE l’AUBE DE L’HUMANITE AUX TEMPS HISTORIQUES

DE l’ECO-SYSTEME PRIMITIF A LA THERAPEUTIQUE

Passé le mirage du fort sympathique livre «La guerre du Feu»(Rosny),l’archéologie et paleotonlogues modernes imposent la notion d’homme de culture
reculant dans le temps entre 80.000 et 50.000 ans avant J.C et se fixe avec ses modes d’économie alimentaire,ébauche de pensée religieuse exprimée par l’art rupestre des cavernes et procédés d’inhumation,traitements médicaux puisque est évoqué amputation,trépanation.La notion de culture est traité par Leroy-Gouran:La caverne est considérée non seulement comme un lieu d’initiation mais aussi comme un lieu de culte oû la disposition des peintures animalières ,par calcul informatique,ne sont pas faites de manière alléatoire,mais progressivement ,ordonnées,aménent vers le fond considéré comme une abssyde,véritable
chapelle ,oû niches construites ou naturelles peuvent abriter des statues en ivoire de»Vénus préhistorique» évoquant fécondité et future déèsse-mère

L’AVENTURE d’OTZI

En 1991,on découvre le corps congelé d’OTZI dans le sud du Tyrol,vieux de 5300 ans,mesurant 1,59m et pesant 40kg,tatoué et portant surtout une bourse contenant des herbes à but médicinal dont un champignon,Piptopurus Betulinus,purgatif par l’acide agarique et anti-septique bactérien par son huile essentielle.Son alimentation est diversifiée relativement pauvre énergiquement dont 35% de gibiers provenant de la chasse,gibier(Dr Di Costanzo/Quotidien du Médecin-04/03/2004).
On assiste à une petite bataille médiatique pour s’attribuer la terre de naissance d’OTZI,Autriche ou Italie et même une presse dite de Poisson d’avril,fait paraître une fausse découverte d’une momie congelée,»la femme d’OTZI sauvée des glaces»Dolomitten/Bolzano/le 01/04/1992,cité dans le Courrier internationnal du 01/04/2010.

LES GUERRES PREHISTORIQUES et des Peuples Nomades

Elles furent sont seulement meurtrières mais STEWART(1965) nous apprend que les guerres indiennes d’Amérique du Nord sous-entendent une intendance médicale et de chamanes possédant une variété de 2000 emplâtres ou cataplasmes d’herbes à visée antibiotique,révélée dans 60% des cas.
Le chamanisme fait partie intégrante de la culture des peuples anciens et préhistoriques notamment évoqué par les gravures rupestres de la Vallée des Merveilles( Alpes du Sud).
La charge du chamanisme est soit de transmission héréditaire ou par vocation du clan ou spontanée:il intercède dans les chasses infructueuses,expédie l’âme du mort dans l’autre monde et surtout fonction essentielle il intervient dans les maladies oû il va chercher l’âme
pour la ramener et guérir le malade,la maladie représentant la sortie de l’âme du corps(Mircae Eliade)

DU CHAMANISME A L’ORDALIE

L’ordalie est un moyen de manipulation et contrôle d’une collectivité,c’est une régulation coutumière permettant de guérir,exclure un coupable ou un groupe responsable de maléfices
déséquilibrant les liens sociaux.
Le chamane utilise des plantes hallucinogènes comme moyen cathartique pour réguler la société ou expurger la maladie.

UTILISATION DU BOLET DES KAMTCHADALES

Ce Bolet du genre amanite appelé MUCHAMORE SIBERIEN contient un alcaloïde,la Muscarine excrétée par voie urinaire,à faible dose il provoque ivresse, toxique à forte dose.

Utilisé(jusqu’à la moitié du XX ème siècle) en Sibérie et Mongolie,une seule personne,le chamane, absorbe le champignon,le second recueille l’urine dans un gobelet et la boit et ainsi de suite ,toute la tribu est soumise à l’ivresse muscarinique.

ORDALIE AFRICAINE

Jusqu’aux années 1960,l’ordalie est pratiquée comme recours suprème en Centre Afrique.
Ces pratiques furent décrites au XIX ème siècle pendant l’expansion européenne coloniale,faisant état de tribunaux coutumiers utilisant des poisons dans l’ordalie.Les missionnaires envoyés sur place eurent beaucoup de difficulté à lutter contre elle.
En 1925,on décrit une écorce dite»GOUNDA» en pays Banda dont l’ingestion provoque la mort confirmant la culpabilité de l’accusé:l’accusé est coupable d’une action maléfique,il provoque les maladies,il fait mal à autrui ou au groupe.
Le tribunal coutumier,utilise le juge,le BENGE,mot ZANDE.Le roi Bangassou mort en 1907,gouvernant sur un mode féodal avec une armée permanente et un harem de 300 à 1500 femmes,avait une réputation de juge équitable et il semble bien qu’il utilisait peu le Benge.
Sous la pression conjuguée administrative et missionnaire le poison ne fut plus utilisé que sur des poulets.La concentration et le nombre de gouttes pouvaient varier,et la mort du poulet désignant le coupable.
L‘emplacement des lieux et fabrication du benge étaient sévérement gardés.
On a pû déterminer deux composants du Benge,alcaloïdes très toxiques provenant du Strophantus Raomosus et Erythroplaeum Guineese.
La toxité du Benge a été constaté ,entre 1954 et 1960 , chez les sujets soumis à ce produit, on a observé:vertiges,ivresse,chute avec crise d’épilepsie
Par extension,des observations similaires ont été décrites dans les rites Vaudoux aux Caraïbes oû «l’envouté» était soumis à des plantes et poissons toxiques le mettant en état de mort apparente,le «ressucité» revenant d’une cérémonie de son propre enterrement ,venait désigné l’accusé ou groupe coupable .La réanimation du ressucité par les sorciers pouvait mal finir du fait des produits utilisés(Etudes américaines paru dans»Presse Médicale» de 1970)

ECOSYSTEME ET EQUILIBRE ALIMENTAIRE DE L’AGE DE PIERRE

Non seulement chasseurs mais aussi ramasseurs,d’après des études archéologiques suédoises de 1985 ,les populations montrent une parfaite flexibilité et équilibre alimentaire,même en période de disette.La recherche de plantes est non seulement alimentaire
mais aussi une nourriture de type diététique,rafraichissante ou stimulante ou traitant les déficits vitaminiques en utilisant Angelica Archangelica,Ledum Palustre,les baies du Génévrier,la noix d’eau(Trapa Natans),les noisettes,pomme sauvage comme rafraichissant.Encore des vitamines avec baies,pousses de sapin,sève de pin,feuilles de bouleau.Evans-Pritchard écrit»age préhistorique et age d’abondance» dans un registre d’échanges et de spécialisations de type commerciaux.

Il est décrit par Kracheninnikov en 1755 les coutumes des Kamtchadales utilisant les caves à légumes des terriers du campagnol économe(Tegoulitch) . On y ramasse entre autre: racine de Sablier,Tormentille,Oseille,Sanguisorbe,noix de Cèdre.Le tout appelé martagon remplace le pain,séché au soleil ,est ensuite cuit à l’étouffée avec des mûres et airelles des marais.

LA PHARMACIE VERTE DE PROXIMITE

Souvent évoqué chez les Aborigènes australiens ou les Boschimans africains dont l’environnement est nommé,personnalisé et en parfaite symbiose avec la pensée dite primitive.Naissent ainsi des unités thérapeutiques de proximité comme la CHENAIS
ou le système-étang.

COMPLEXE CHENAIS ou CHENAIE et FRENAIE

Alimentation carnée:geai,pie,lapins,taupes,souris,larve de hanneton,surtout campagnol
et écureuil

Vegétal:trousse médicinale du Nord traitant plaies,rhumatismes,refroidissement
Avec
Le Chêne:feuilles,ecorce,gale
Le Frène:feuilles,thé de santé,rhumatisme
Au sol:jeune Pin,jeune Chêne,ortie,Ficaire,Lierre terrestre,Ail des ours
D’après Bourdeau»Conquète du monde végétal»(1890),gland de chène et faine se rattache à un radical signifiant manger.Au temps carolingiens,le gland de chêne et fêne de hêtre faisaient le pain quotidien des monastères(farine de gland séchée ou bouillie pour faire du pain à la braise)

COMPLEXE ETANG

Alimentation: poisson

Végétaux:

Carex utilisé comme substitut du pain
Joncs,Roseaux(dérivés sucrés),Renoncule aquatique,Nénuphar jaune(sédatif),Lentilles d’eau,Cératophylle,Potamot,Myriophylle

L’ALPHABET DES ARBRES

Robert GRAVES évoque l’alphabet des arbres des Celtes du vieux poème gallois Cad Goddeu,récit de combat des arbres,divisés en deux camps GWYDDION(équivalent de Oddin)
et Aun Brau(équivalent de Saturne) contre le camp de la sorcière Achren(les Arbres).
La base du syllabaire de cet alphabet commence par BETH,LUIS,NION,liste de mots vénérés
au nombre de treize,13 étant le nombre de lunaisons dans une année solaire.Cet alphabet est né de l’interdit d’écrire,l’écriture faisant injure au temps,il ne reste donc plus qu’un syllabaire oral.Il s’agit donc bien d’un véritable conflit religieux.

ALPHABET DES ARBRES

BETH=BOULEAU du 24/12 au 21/01 mois du Soleil

LUIS=SORBIER du 22/01 au 18/02 protection des récoltes et troupeau,rameau de la connaissance

NION=FRENE du 19/02 au 17/03 Dieu de la Foudre

PEARN=AUNE du 18/03 au 14/04 consacré à Cronos,Saturne

SAILLE=SAULE du 15/04 au 12/05 consacré à la Lune

UATH=AUBEPIN du 13/05 au 09/06 mois des Malices et Chasteté

DUIR=CHENE du 10/06 au 07/07 mois de Zeus,Thor,endurance et solidité

TINNE=HOUX du 08/07 au 04/08 mois du triomphe meurtrier,triomphe de la Lune sur le Soleil

COLLE=NOISETIER du 05/08 au 01/09 Mois de la Clairvoyance

MUIN=RONCE du 02/09 au 29/09 Mois de la joie,Dyonisos,de la vigne

GORT=LIERRE du 03/09 au 27/10 Mois de Seth,symbole de la résurrection à venir

PETHBOC ou NGETAL =HIEBLE,VIORNE,ROSEAU du 28/10 au 24/11

RUIS=SUREAU du 25/11 au 22/12 Sureau porte-malheur

On est donc devant treize mois de 28 jours,soient 364 jours,le jour manquant est le 23 décembre,correspondant au GUI,poussant sur le Chène.C’est avec un pal de GUI que l’œil du roi a été percé.
Si on détaille l’abécédaire,on se retrouve avec une pharmacopée d’un homme du froid:
Sept sont fébrifuges,Cinq astringentes,Quatre anti-rhumatismales,Trois alimentaires,trois émétiques ou purgatives,Deux anti-hémorragiques,Une anti-tussive.

LES PANACEE SUN PARCOURS SANS FAUTE

phytotherapie

 

 

 

Quelque soit le continent ou région ,des plantes bonnes à tout faire,sont à disposition,leur nombre excède rarement 50,telles les 50 majeures de la pharmacopée chinoise dont fait partie
le Ginseng.
En passant d’Hippocrate,Dioscoride,Alexandre de Tralles,Hilledegarde,Cazin ou Leclerc sont indentifiables ONZE(11) plantes qui demeurent toujours d’actualité:

ABSINTHE

Stomachique,tonique amer,fébrifuge,diurétique,eménagogue,vermifuge,anti-septique

AURONE

Tonique,digestive,calmante,fébrifuge,vermifuge,vulnéraire

BOUCAGE

Calmant,sédatif léger,apéritif,stomachique,tonique,sudorifique,action oculaire,vulnéraire,eménagogue

BETOINE

Stimulante,apéritive,vulnéraire,tonique,anti-cattharale,sternutatoire

CYPRES

Astringent,sudorifique,diurétique,fébrifuge,vaso-constricteur veineux

JOUBARBE

Réfrgérante,astringente,anti-spamodique,détersive,diurétique,fébrifuge,hémostatique

MENTHE

Digestif,carminatif,cholagogue,béchique,anti-catarrhale,désinfectant,eménagogue

PLANTAIN

Dépurative,calmante,adoucissante,astringente,émollient,anti-allergique

ROMARIN

Stimulant énergique,anti-spamodique,diurétique,cholagogue,vermifuge

RUE:toxique à encadrer

Stimulant,anti-spamodique,abortive,eménagogue,anti-hémorragique,vermifuge,révulsif,détersif,insecticide

SAUGE

Stimulant,tonique,digestive,anti-spamodique,fébrifuge,anti-septique,anti-sudorale,hypoglcémiante,emménagogue,résolutive,vulnéraire.
A cette liste on peut ajouter l’AIL(la Thériaque des paysans de Gallien)anti-athéromateuse,hypocholestérémiante , antiagrégat plaquettaire,la GENTIANE tonique amer,FUMETERRE anti-allergique,régulateur du flux biliaire(amphocholérétique),la MELISSE(plante des soufreuteux,nerveux et migraineux citée par TROUSSEAU), on peut isoler ainsi près de
50 plantes d’usage continu et permanent sur plusieurs siècles voire millénaire.

UNIVERSALITE DE LA PANACEE

Chaque continent possède sa plante qui le caractérise,la désigne

  1. EUROPE de l’ouest:
  2. AUBEPINE

  3. RUSSIE:
  4. ELEUTHEROCOQUE

  5. PAYS MEDITERRANEENS:
  6. ROMARIN

  7. CHINE:
  8. GINSENG type Panax Ginseng

  9. AMERIQUE du NORD
  10. GINSENG variété QUINQUEFOLUIS

  11. AMERIQUE DU SUD:
  12. COCA

  13. AFRIQUE:
  14. KOLA

  15. INDE:
  16. SOMA

  17. IRAN:
  18. HOMA

  19. EGYPTE ET ASIE MINEURE:

AUBEPINE/CRATAEGUS OXYCANTHA

Le beta-blocant végétal
Action cardiaque:vasodilateur coronarien,inotrope positif,hypotensif
Système nerveux central:diminue l’agressivité,allonge l’effets des barbituriques,favorise le sommeil
Muscle lisse:anti-spamodique ,diminue le tonus utérin et intestinal
Bonne indication chez la femme ménopausée

AIL/ALLIUM SATIVUM

Cette liliacée est réputée depuis les temps anciens pour ses actions antiseptiques pulmonaires et intestinales.Les actions bactériennes et fongicides sont dues à une essence souffré,l’allicine(qui tue également l’amibe).
L’ail,»la Thériaque des paysans «de Galien avait acquis sa renommée dans le Talmud oû on y attribuait 5 propriétés:
Il rassasie,maintient la chaleur du corps,donne de l’éclat au teint,augmente le sperme et le désir sexuel,tue les parasites intestinaux.
Outre son action spamolytique biliaire, l’ail est avant tout un protecteur vasculaire,anti-athéromateux,par ses propriétés anti-agrégat plaquettaire et hypocholestémiante,hypoglycémiant.Il est globalement fibrinolytique et allonge le temps de saignement.Les propositions dans le Sida sont sans intêret.
Sur le plan vasculaire, il est vasodilatateur et hypotenseur(mais dans tous les cas mineur par rapport à ses effets d’annonce)

COCA/ERYTHOXILONCOCA

phytotherapie

 

 

 

Utilisée depuis 4500 ans avant JC , les Incas lui ont conféré un caractère sacré,la Coca devient l’élément culturel et unique recette de l’indien andin avec ses 3 millions de macheurs de chique de coca.
Elle est consommée 3 à 4 fois par jour selon l’effort à fournir,permettant de supporter les hautes altitudes et le froid.Le thé de coca dissipe le mal des montagnes.En infusion,elle combat les coliques et acidités gastriques.
Elle augmente l’energie des contractions cardiaques et l’amplitude des mouvements respiratoires.La Coca supprime la sensation de faim tant que dure son effet.
Cette habitude de macher la Coca née du besoin de stimuler l’organisme aux grandes altitudes appelé cocaïsme à ne pas confondre avec le cocaïnisme par usage de la cocaïne.
Rite andin d’un curandero(guérisseur):»Petite mère Coca,feuille miraculeuse qui sait tout,si tu vas le dire,dis moi tout.Au nom de mes ancêtres,le malade va-t-il guérir ou non?»

ELEUTHEROCOQUE/ELEUTHECOCUS SENTICOSUS

Surnommé injustement,ginseng du pauvre,dans la pharmacopée russe depuis 1962
Stimulant du système nerveux central,permet de travailler sans effort,améliore la vue,readapte
l’organisme,améliore l’appétit,les convalescences,resistance au froid,intervient positivement chez les sujets sous insuline,immunostimulant,améliore les scores de la vaccination anti-grippale.

GINSENG/PANAX GINSENG

Plante repiquée,nécessitant 6 à 7 ans pour être utilisée.Rouge arrachée,devient blanche séchée au soleil
Stimulant cellulaire et du cortex cérébral(plante de l’homme vieillissant/anti-age),adaptogène,anti-stress,immunostimulante,action reconnue active contre les radiations ionisantes et antitumorales
Regule la tension artérielle,hypoglycémiante(potentialise l’action de l’insuline)
Défatigante ,favorise l’endurance et diminue la fatigabilité à l’effort,aphrodisiaque

La variété américaine QUINQUEFOLIUM a les mêmes indications

KOLA/COLA NITIDA

Il est important de distinguer les actions de la Kola sèche et Kola fraiche
Kola Fraiche:
Tonique cérébral stimulant sans effet cumulatif mais rend insomniaque et augmente
l’inaptitude au travail intellectuel et physique
Kola Sèche:
Elle contient 2,5% de caféine,qui est combiné sous forme de Kolatine-Caféine,produit considéré comme anti-déperditeur.Elle n’agit pas sur la contractilité musculaire,peu diurétique.
Elle augmente la pression artérielle et l’énergie cardiaque,c’est donc un produit de l’effort.

ROMARIN/ROSEMARINUS OFFICINALIS

L’herbe aux troubadours est connue depuis longtemps comme cholagogue et cholérétique
L’essence de Romarin a été isolée au XVII ème siècle:est tonique général agissant sur la circulation sanguine(élève la tension artérielle) et le système nerveux central:
Anti-asthénique,proposée dans les mémoires défaillantes,les déprimés,impuissance,surmenage et convalescence.

SOMA

Plante védique de la civilisation de l’Indus,est citée dans de nombreux poèmes des Veda
Dont un particulier:
«Bois les prémices des liqueurs
le Soma préssurisé,ô Vayu,dans le service divin
car c’est toi qui boit le premier En nous apportant CENT SUPERIORITES
Avec bon atellage et Indra pour conducteur,ô Vayu
Buvez tous les deux votre soul de Soma Car vous montez,ô Indra et Vayu,sur le char
Aux CAISSES d’or,composé de beaux sacrifices
Et qui S’ELEVE au ciel» C’est donc un jus de plante pressée dont il est conseillé d’augmenter les doses
pour avoir un effet.L’effet provoqué est décrit:
Sensation tonique de puissance et psychotonique,impression hallucinatoire visuelle et effet
Psychique de «planer»,donc la plante du Rig Veda est hallucinogène.
Jusqu’en 1996,l’identification ne fut pas claire:Datura,Hysope,Sarcostema,Ephedra,aucune proposition n’était convainquante.
Une description le décrit couleur Or,arbuste aux feuilles semblables au Jasmin,très odoriférantes,avec des branches molles et flexibles et se mangeant facilement et bien sûr dont on extrait un suc.
En fait les nouvelles traductions rejettent totalement les descriptions et hypothèses antérieures.
D’après,C.R Karnick-Deth(1996) et sur le décryptage des études de Muller(1885)Watt(1890)
Ganapathy et Sastry en 1940,le soma est vénéré dans 114 hymnes votifs du Rig Veda et on insiste sur ses bénéfices:accès à l’immortalité,la connaissance,l’énergie,le retour à la jeunesse,rendant la force à celle de mille éléphants en furie(cité dans le Sushruta Shamita)
On le décrit jaune mais plutôt de couleur sombre,de goût amer,sans feuille,de tige blanche et
coiffé d’un chapeau comme un Champignon.Il n’aime pas le soleil.Il doit être cueilli avec les dix doigts,le jour propice étant celui oû le soleil est au zénith,sur le méridien.
Surtout le soleil couchant l’habille d’une auréole rouge flamboyant tirant sur le jaune ou l’or.
Sa tige est non seulement blanche mais sa coiffe est rouge.En le pressant,on obtient un jus de consistance laiteuse.
Ce jus est mélangé au gingembre ou sucre de canne.Mélangé avec le lait sa décoction est prescrite comme diurétique et psychotrope.
Certains ont apparenté alors le Soma avec le PERIPLOCA,CERPEQIA, ou DISCOREA.
Mais devant une telle description on est dans l’obligation de penser à un Champignon de type
AMANITA MUSCARIA,référence d’autant plus logique que les ARYAS peuplant les vallées de l’Indus et du Gange viennent d’Asie Centrale et nous avons rendu compte de l’utilisation traditionnelle de ce champignon par les chamanes sibériens.
L’action de ce champignon est connue:
Action en 10-15 minutes avec gastro-entérite,vomissement.Puis apparaît un état de sédation dans les deux heures avec hyperkinésie,logorrhée,hallucinations visuelles et excitation du système nerveux central,ces signes peuvent persister plusieurs heures voir plus.
Il ne fait aucun doute que les 114 hymnes font référence à l’action muscarinique du champignon,le soma est une drogue dysphorique parfaitement décrite dans l’expérience personnelle par Henri Michaux dans «Pauvre Mescal»

Le HOMA

Il est décrit dans le livre sacré de l’ancienne Perse(IRAN de l’OUEST),l’AVESTA.
Ces populations d’IRAN adorant Zorathustra,après une tentative d’élimination,émigrèrent
dans l’Inde de l’Ouest et il est avéré que les deux populations s’écrivaient.
Le HOMA est explicitement décrit:

  1. Préparation du jus pressé dans un mortier du Homa:
    il est»brillant,royal»»aux yeux d’or»décrit comme une plante nécessitant un environnement humide,pluvieux et poussant sur le sommet des montagnes et également dans la profondeur des vallées.
  2. son action est décrite:

-Rend agile,maintient la jeunesse,donne la puissance,prolonge la vie,éloigne la mort,a une action psychologique,bonne pensée,bonne action,obéissance
-Guérit les blessures
-il est mélangé au lait
Etymologiquement,il a la même racine que fidèle.
Bien que ne ressemblant pas physiquement au Soma,l’action du Homa ressemble à s’y méprendre à celle d’une variété de champignon à action muscarinique ,dysphorique ,décrit de façon superposable à celle du Soma.On peut donc poser la question de la parenté du Soma et du Homa.

REGLES THERAPEUTIQUES EN PHYTOTHERAPIE

Elles répondent aux critères scientifiques réactualisés,mais supposent

  1. ECLAIRCICEMENT DE l’USAGE TRADITIONNEL
    certaines pratiques font hélas référence à des notions antiques troublantes et inhabituelles
  2. VALIDITE DES ESSAIS:

  3. EFFET PLACEBO

  4. EFFETS SECONDAIRES ET LIEN DE CAUSALITE
  5. LE DRAINAGE

  6. ,mythe ou réalité
  7. DE L’USAGE TRADITIONNEL

    Il ne passe pas un moment sans qu’il ne soit fait références aux énergies,humeurs,contenu Astrologique ou Alchimique,toujours basés sur des textes en apparence connue ,mais non rénovés:Hippocrate,Discoride,Galien,Aristote,Corneille Agrippa,Dariot,Paracelse(le Luther de la médecine) , le Grand Albert,voire les grands classiques chinois PEN TSAO KUNG MU( LI TCHI CHEN) ou du Sub-continent indien type Carakha Shamita ou Susrhuta Shamita.Cette approche pourrait être constructive si les textes étudiés étaient remaniés en termes scientifiques et physiologiques rénovés.

    DIEU GEOMETRISE(Platon)

    Très tôt la modélisation mathématique du monde se fait jour:fragmentation pour calcul de l’œil d’Horus en Egypte,le modèle des Pyramides organise le monde des croyances,la pyramide constitue la représentation élémentaire à l’origine des sciences modernes et de leur mathématique(Charles Monraze)Euclide et Pythagorre suivent le même chemin de pensée,expression mathématique du monde s’opposant à la pensée unique d’un Dieu créateur de toutes choses,s’occupant de la métamorphose du sacré, alpha et oméga de la création du monde,ce que les corps sacerdotaux ne pourront accepter.
    Caractéristiques sont les juges de Jeanne d’Arc ,en 1431, argumentations épuisées,ils tentèrent de faire avouer qu’elle portait une mandragore,plante condamnée par l’église comme maléfice,la racine de la mandragore s’apparentant au sexe masculin

    ARISTOTE

    est l’archétype de l’évolution philosophique,combattue par Galien mais aussi l’église:l’organisation , pour Aristote ,est l’état de matière qui constitue les corps naturels possédant la vie.La vie n’est pas concevable sans la présence de l’âme qui a un contenu physiologique dont les fonctions caractérisent l’âme végétative qui séparent l’animé de l’inanimé.

    AVICENNE(Abou Sina)

    Son art médical est dictée par les principes de causalité naturelle influencés par Aristote et Galien.Les fonctions humaines se ramènent à un échange perpétuel de chaud et de froid,de sec et d’humide.Les quatre éléments(définis par Hippocrate)Feu,Air,Terre,Eau sont conditionnés par les quatre qualitatifs chaud,froid,sec,humide(terminologies retrouvées en médecine chinoise)
    Ils conditionnent à leur tour les quatre humeurs du corps:la pituite(lymphe,flegme),bile jaune,le sang,la bile noire(atrabile).Toutes ces notions seront exprimés sous forme de poèmes»les Canons de la Médecine» qui furent étudiées jusqu’au XVII siècle par les étudiants en médecine à Montpellier.Les drogues pour Avicenne possédaient quatre facultés dont la première rattache l’action d’une drogue à l’un des quatre éléments (eau,feu,terre,air).Avicenne appliqua à la lettre les notions de Galien:»les contraires sont guéris par leur contraire».

    Vitalisme de BICHAT et Uniformité du système planétaire de NEWTON sévicent toujours,l’uniformité correspondant à l’uniformité dans le corps des animaux

    ASTROLOGIE MEDICALE

    phytotherapieElle est souvent une reprise à la virgule près des livres connus écrits par Dariot et Paracelse(Herbarius),mais fait fondamental s’ il est légitime de ne pas partager de tels raisonnements , il est également possible de contester les calculs et schémas proposés,car on sait que le mode de calcul se fonde sur l’existence de 9 planètes de notre système solaire . Contestable ou avéré l’Union Astronomique Internationale compte 12 planètes voire plus,sachant que les plus incontestées sont CHARON,CERES,XENA(2203Ub313),la qualité pour être une planète étant:
    D’être en orbitre autour d’une étoile.
    D’avoir une gravité permettant une enveloppe sphérique.
    Que deviennent alors les prédictions d’hier ou d’aujourd’hui?
    Les observations astronomiques sont communes à toutes civilisations,l’observation du ciel était pratiquée chez les indiens du Brésil ,encore isolés dans les forêts amazoniennes,étudiés par Claude Levy-Strauss.
    L’astrologie médicale est le compagnon fidèle des prescriptions médicinales dès la plus haute antiquité.Sans s’engager dans un historique sans fin,citons quelques exemples caractéristiques

    LOUIS XI octroie de nouveaux statuts aux barbiers,médecins et chirurgiens,ordonnant que chacun d’eux ait chez soi en matière de codex,le calendrier de l’année.Il était soigné par Ferrari de Grado en 1466 pour ses crises hémoroïdaires avec des bains de siège de décotion de grains de lin,guimauve,fénugrec,limace sans carapace,bouillon blanc et application d’huile de violette,moelle de jarret de veau,safran.Il arma deux bateaux pour le Cap Vert pour récupérer du sang de tortue,il mourut avant le retour des bateaux.

    Selon AGRIPPA CORNEILLE,médecin de Louise de Savoie,mère de François 1er
    Le Soleil préside aux:cerveau,cœur,cuisses,moelles,œil droit
    Mercure présideaux:mains,jambes,nerf,langue
    Saturne préside aux:veines,mains,dos,sang
    Venus préside aux:organes génitaux,rein,bouche
    La Lune préside aux:cerveau,estomac,poumon.Si par exemple,en présence d’une affection pulmonaire,la Lune était dans le signe du Cancer,aucun traitement n’était donné jusqu’à ce que la Lune l’eut quitté

    DARIOT

    écrit en 1519»la racine de pivoine arrachée quand la Lune est conjointe au Soleil guérit de l’épilepsie,étant pendue au cou du malade.Le bois coupé en pleine lune se pourrit.La
    Purgation est à éviter quand la Lune est dans Capricorne ou Taureau.Les vulnéraires destinés aux maux de ventre se doivent cueillir quand le signe de la Vierge est à l’ascendant»

    PARACELSE

    Dans l’Herbarius, confirme l’action de la racine de l’Héllébore(Rose de Noel) contre l’épilepsie ,goutte,apoplexie et l’hydropisie»Pour l’épilepsie,on doit extraire cette racine à la Lune décroissante sous le signe de la Balance,lequel convient mieux à la maladie.Puis,on doit la faire sécher à l’ombre,par le vent du Nord,à midi ,sous l’influence de Vénus»

    Des Plantes et Planètes

    Soleil:
    Angélique,Camomille,Chélidoine,Hysope,Sauge,Menthe
    Lune:
    Cresson,Coquelicot,Iris,Persil
    Saturne:
    Aconit,Héllébore,Saponaire,Belladone
    Jupiter:
    Bourrache,Bouleau,Eucalyptus,Jusquiame
    Mars:
    Ail,Absinthe,Armoise,Digitale
    Vénus:
    Guimauve,Pivoine,Plantain,Verveine
    Mercure:
    Fenouil,Marjolaine,Muguet,Valériane

    L’ALCHIMIE

    L’alchimie concrétise une réalité chimique de la matière.il y a autant d’abord alchimique que de disciplines,manière détournée d’aborder l’unicité matérielle de Dieu,reprenant les théories grecques des quatre éléments de la matière et l’affirmation de l’unité de la matière,qui représente des qualités:
    Propriétéactive:le Soufre qui est la forme
    Propriété passive:le Mercure qui est la matière
    Propriété d’union entre le soufre ,le mercure et le sel(arsenic) qui est le mouvement
    L’alchimiste recherche à réaliser la grande œuvre,transmutation des métaux en or ou en argent ou par la découverte de la pierre philosophale,découverte de la panacée qui prolonge la vie,le bonheur parfait au sein de la divinité.
    Les différentes catégories d’alchimie permirent de découvrir des molécules,l’alcool par les arabes,l’essence de Romarin en solution alcoolique en 1330,distillation de l’huile essentielle de Sauge en 1580

    Le Grand ALBERT , livre second, largement diffusé dès le XIII ème siècle,dispersent en Belgique et Europe des indications fantaisistes:
    Heliotrope: sert à jeter un sort
    Jusquiame: sert à attraper les poissons
    Népéte: mélangée à la Mandragore favorise la fécondité des animaux
    Ortie: permet de gagner un procès
    Verge à Pasteur: pour un philtre d’amour
    Certaines sont citées sans possibilité d’identification

    Des Tempéraments et des Plantes

    Sanguin:
    Aconit,Belladone,Héllébore
    Bilieux:
    Chélidoine,Sanguinaire,Quinquina
    Lymphatique:
    Belladone,Ipéca,Pulsatille
    Mélancolique:
    Aconit,Camomille,Lillium,

    La liste n’étant citée qu’à titre d‘exemple,l’essentiel est de stigmatiser des pratiques parvenues malgré l’usure du temps ,parfois incohérentes et qui pour certaines occultent le savoir scientifique et connaissances indispensables réactualisées.

    LE PLACEBO

    Il se définit par une préparation inactive que l’on substitue à un médicament ou pour tester la participation psychologique.Il existe une définition latine du placebo«je plairai» et contre-effet le nocebo»je nuis».
    Pour être plus exact,le placébo a un effet thérapeutique et pharmacologique avec courbe de réponse de relation dose/effet,placébo résistance,de placebo négativité(nocebo).Le placebo diminue l’autonomie du patient,diminue la responsabilité du thérapeute ou son assesseur et diminue sa responsabilité et même peut masquer une maladie.
    On sait que la composante psychologique est prédominante à titre d’exemple: 37% des médicaments dans l’artérite ont un effet nocebo , 80% des placebo peuvent avoir un effet positif dans l’angor.IL existe donc un effet placebo-inducteur et on parle même de médecin véritable placebo-inducteur cité par le Dr Patrick Lemoine.
    On assimile médicament factice ou fictif,médicament - placebo au placebo,ce qui est inexact et la tendance est tentante d’assimiler plantes/placebo opposés aux médicaments,alors que les procédures d’essais et mise en place d’un traitement médicinal ou autre font apparaître une méthodologie scientifique.
    L’attribution du médicament ou du placebo dans les essais se pratique par tirage au sort en double aveugle(le médecin et le patient ne connaissent la nature du produit prescrit).Une comparaison mathématique est calculée sur les deux groupes pour déterminer ce qui revient à l’activité pharmacologique propre du médicament et du placebo.Ce concept d’études est étendu ou prolongé pour inclure des traitements avec des procédures permettant de contrôler des groupes sous essais cliniques pour fournir des mesures de base utiles au protocole initial.Il s’agit de procédures longues et couteuses.

    Le 19/09/2003 (Impact Médecine)le Dr Lemoine ,qui évoque la notion de placebo imparfait,publie le pourcentage d’amélioration subjective obtenu par le placebo:
    6 à 18%:Parkinson
    22%:rhumes des foins
    30%:angoisses et tremblements
    36 à 43%:toux
    55 à 86%:ulcère gastrique et duodénal
    80%:arthrite chronique
    Les études sont toujours en cours pour lever le mystère du placebo mais des Règles Elémentaires Encadrent la Prescription d’un Placebo

    Le Placebo se prescrit:

    1. Après examen clinique et psychologique sur lequel repose le diagnostic

    2. Sa prescription à long terme nécessite des examens répétés

    3. Le placebo ne rentre pas dans le domaine de l’automédication,de prescription à l’aveugle.

    4. Le placebo se prescrit,en cas d’ indication précise

    5. Le placebo ne se prescrit pas à un bien portant

    6. Le placebo est proscrit chez l’enfant chez qui on induit un réflexe thérapeutique

    7. Le placebo ne remplace pas un médicament avéré pour une maladie et ce n’est pas un médicament de complaisance d’une affection sans traitement efficace approuvé

    8. On ne poursuit pas un placebo qui donne des résultats nets et rapides

    Tous les essais cliniques relèvent de ces pratiques pour valider la prescription ou l’automédication par les plantes médicinales,les procédures de validité sont reconsidérées afin d’affiner une logique de consommation en progression,par exemple par l’excellent travail de Blumenthal.

    LIENS DE CAUSALITE DES EFFETS SECONDAIRES DES PLANTES MEDICINALES

    (Se référer au chapitre spécifique),
    Mais qu’elle est la méthode pour établir un lien entre effet indésirable et la plante médicinale?
    Cité dans New England of Medecine(1er/02/007-pp.479.485),trois cas de gynécomasties pré-pubertaires sont signalés après usage d’un produit contenant des huiles essentielles de lavande et tea tree(sous espèce d’une myrtacée).Le produit a une faible concentration hormonale qui n’apparaît pas intervenir sur un équilibre hormonal normal et il n’existe aucune cause iatrogénique sous-jacente(soja ou médicaments).L’enquète montre que ce produit contient des phyto-oetrogènes et définit formellement l’association gynécomastie et application régulière de ce produit.L’arrêt de cette pratique fit disparaître la gynécomastie et est confirmé par des études in vitro,notant des relations doses-réponses des activités androgéniques et oestrogéniques du produit.
    Protocoles:

    1. le patient a t-il effectivement reçu la plante médicinale suspecte?L’effet indésirable est-il survenu dans un délai compatible avec l’administration de la plante suspecte?

    2. Compatibilité:L’effet secondaire est-il compatible avec les effets notés suspects de la plante ou d’autres de la même famille?Pouvait-on anticiper les effets indésirables compte- tenu des propriétés pharmacologiques suspectesdécrites?

    3. Existe-t-il une cause ou maladie passée inaperçue ou d’autres facteurs liés au patient ou à son environnement?
    4. La réintroduction de la plante entraine-t-elle les mêmes effets,ce qu’il vaut mieux éviter de faire.Les effets ont-t-ils cessé dès l’arrêt de la plante?
    5. Au final,des examens de laboratoires peuvent-ils confirmer un lien de cause à effet , cliniquement le lien apparaît-t-il ou non entre le délai de prise et les effets , la réponse demeure-t-elle compatible avec la plante utilisée?Dans tous les cas existe-t-il une cause par effet additionnel d’une plante ou produit toxique ou pollution de proximité,ou tout simplement une cause encore à élucider.
    6. Quelques soient les ambiguités de la sitation,il est conseillé de s’entourer d’avis et de connaissances professionnelles, et sans preuve du contraire ,mieux vaut s’abstenir de continuer une plante ayant des effets indésirables,iatrogènèse qui doit toujours être anticipée.

    LE DRAINAGE

    Est-il légitime de parler de drainage ou détoxicification au XXI ème siècle?

    phytotherapieA intervalles réguliers,apparaît le terme drainage.L’expression drainer un organe s’apparente communèment à un drainage de caniveau et on se retrouve nez à nez avec des définitions de type hippocratique:
    il est écrit textuellement» que les formules dépuratives utilisent «des plantes qui éliminent les impuretés du sang,facilitent la transpiration et chassent les humeurs des maladies»et»les plantes dépuratives agissant sur les poumons,vessie,reins,articulations et peau» et dans ses éditions publiées en 1970 et rééditées en 1988 écrivent bien que depuis Hippocrate le drainage est pratiqué liant»le drainage à la nécessité d’élimination d’un organisme intoxiqué».
    Il est donc explicitement dit que «le drainage est une théorie d’élimination» et qui ne repose sur aucune base scientifique rénovée mais sur une interprétation:»le drainage étant censé de faciliter les réactions métaboliques,et faciliter l’élimination toxique,empéchant l’accumulation
    médicamenteuse et obtenir un résultat thérapeutique rapide».
    Il s’agit donc ni plus ni moins qu’une définition et description d’une action thérapeutique avérée.
    S‘appuyant également sur des écrits certains auteurs comme d’Hanneman , ou d’autre tel Pol Henry(Gemmothérapie) de façon plus élaborée mettent en valeur l’action spécifique de facteur de croissance des bourgeons végétaux,action spécifique de stimulations du système réticulo-endothélial,action au demeurant vérifiée avec les bourgeons type Cassis,Pin,Vigne rouge,Séquioa,Framboise,Charme,Olivier,Amandier,Peuplier.
    Ces bourgeons préparés en macérat glycériné D 1 ont indiscutablement une action thérapeutique surtout utiles chez l’enfant et le sujet agé.Ces macérats Glycérinés sont des thérapeutiques à part entière,même si le trait est marqué par les termes de bio-stimulation cellulaires sélectives ou électives,ces actions sont remarquées en terme de prévention pour les infections rhino-pharyngés ou allergiques de l’enfant pour ne citer que les plus exemplaires,tolérance et souplesse thérapeutique plus grande, l’action est une action stricto sensu thérapeutique.
    Afin d’éviter un langage profane qui peut égarer,élimination toxinique ou drainage,il faut se replacer uniquement dans un langage accessible à tous nécessitant donc de définir une plante pour ses actions multiples mais simples(le totum).Citons une plante caractéristique:

    Chrysantellum Americanum:

    Action hépato-protectrice
    Action vasculaire
    Action hypotriglycérémiante
    Donc plante de prévention hépatique et vasculaire,

    Nous ne parlons pas de drainer les émonctoires du mauvais cholestérol,de nettoyer le foie ou décalaminer les artères,ce que l’on pourrait comprendre ,alors que la phytothérapie permet à peu de frais et peu de mots d’engager une prévention thérapeutique et dans ce cadre-çi atoxique.
    De plus ,si on s’engage dans la voie de la prévention thérapeutique on ajoute un facteur additionnel de plus en terme de iatrogénèse,si le patient est amené à prendre une autre plante.
    Que ce soit en terme de drainage pré-thérapeutique ou thérapeutique on ajoute bien un aléa thérapeutique de plus.
    Les modes sont tenaces,au XIX ème c’était la Cynothérapie(Artichaud thérapie),avec ses formules en vogue qui associaient:Artichaud,Frène,Pensée sauvage
    L’action dépurative est réactivée entre 1980 et 1990 en instituant des drainages pré-thérapeutiques,qui ne dépassent pas 15 à 30 jours,qui sont des thérapeutiques authentiques dont on ne peut pas occulter l’effet mais aussi possibles réactions secondaires,si elles sont justifiées elles nécessitent des fenètres thérapeutiques,d’autant que» certains draineurs» entrainent des réactions secondaires comme le Cresson: gastralgies et cystalgies ou Chicorée:laxatif au long cours

    Nous citerons, parce que c’est l’usage, des formules dites de drainage thérapeutique ou pré-thérapeutique,mais nous tenons formellement à insister que ces formules sont des thérapeutiques à part entière,sans ambiguité, ayant un impact réel cellulaire et organique .

    Formule de printemps et automne

    Eleuthérocoque nebulisat 0,02
    Ortie nebulisat 0,02
    Fréne nébulisat
    Pour une gélule: 2 x3

    Formule de l’arthrosique et reminéralisant

    Harpagophytum nebulisat 0,05
    Prèle nébulisat 0,03
    Pour une gelule:2x3

    Formule de la circulation de retour

    Petit houx nebulisat 0,05
    Bouleau nebulisat 0,05
    Pour une gélule 2x3

    Pour information on peut proposer le sirop des cinq racines associant


    Ache
    Fenouil
    Persil
    Asperge
    Petit houx
    Nous voyons que nous sommes dans une véritable norme thérapeutique

    Formule du diabétique cholérétique

    Noyer nebulisat 0,05
    Chicorée nébulisat 0,05
    Pour une gélule 2x3

    Formule du dystonique arthrosique

    Frène nébulisat 0,05
    Aubépine nébulisat 0,01
    Pour une gélule 2x3

    Formule des dermatoses infectées

    Fumeterre nébulisat 0,02
    Grande Bardane nébulisat 0,03
    Pour une gélule 2x3

    Formule des dermatoses infectées et bronchite chronique


    Buglosse en teinture mère
    Scabieuse en teinture mère ,le tout à 125 cc
    3 fois 60 gouttes par jour

    Formule des infections virales

    Eupatoire nebulisat 0,05
    Pissenlit nebulisat 0,05
    Pour une gélule 2x3

    Formule des lithiases rénales
    Bouleau nébulisat 0,05
    Garance nébulisat 0,3
    Radis noir nébulisat 0,02
    Pour une gélule 2x3


    Ou


    Hibiscus nebulisat 0,05
    Orthosiphon nébulisat 0,03
    Chardon marie nébulisat 0,05
    Pour une gélule 2x3,
    formule remplaçant la précédente car la garance est fortement soupçonnée de contenir une anthraquinone cancérogène colique,bien que son acide rubéritique avec le magnésium et calcium forme un complexe soluble qui en ph acide solubilise la lithiase rénale

    Ainsi quelque soit la formule proposée,on doit considérer ces formules comme des traitements électifs de prévention à part entière et que si elles sont associées avec des plantes majeures spécifiques,il faudra prendre en compte les associations et leurs interactions et effets indésirables possibles,la prise en charge ne peut pas se concevoir sans cet encadrement strict quelque soit la formule engagée dite de drainage ou de détoxicification,assurant la légitimité et pérennité de telle pratique.

    L’AUTOMEDICATION: De l’Ecole de SALERNE à la Comtesse de SEGUR

    Toutes époques à son compendium,son auteur de référence, vulgarisateur de renom , son école ,son université qui expriment la pensée médicalede leur temps, l’école de Salerne et la comtesse de Ségur furent de ceux-là.C’est par ces actions conjuguées que l’automédication médicinale est demeurée universelle.

    L’école de SALERNE

    Œuvre de Charlemagne, a son embellie sous Constantin l’Africain, rayonne sur l’Europe jusqu’au XVIII ème siècle, publie une matière médicale(11ème et 12 ème siècle),un codex en vers «Regimen Salutatis Salernitanum».
    Plusieurs traductions ont été faites véritables synthèses des médecines arabe,hébraïque et grecque.Une traduction française de Meaux Saint-Marc(1861) marque cette synthèse en citant les auteurs mythologiques des fondateurs de l’école de Salerne:
    Arabe:Adela/Juive:Helinus/Grec:Pontus/Latin:Salernus.nous ne citerons que quelques vers significatifs des « Vertus de quelques simples»servant à la mémorisation,volontiers courts et didactiques:

    phytotherapie

    Aigremoine

    Elle guérit la goutte et les humeurs des yeux
    Et ramollit du cou les replis scrofuleux

    Ambroisie

    L’Ambroisie ,à l’odeur aromatique et forte
    Guérit cancer,fistule et chair livide ou morte


    Aneth

    L’Aneth chasse les vents,amoindrit les tumeurs
    Et d’un ventre replet dissipe les grosseurs

    Anis

    Propice à l’estomacnil éclairçit la vue
    Que d’Anis exellent ta maison soit pourvue

    Romarin


    Le Romarin guérit ténesme douloureux
    Conforte l’estomac;ramine et rend joyeux

    Capillaire

    Le Cheveu de Vénus accroit la chevelure
    Guérit pierre,srofule,ictère et rate impure

    Casse

    Un estomac débile,une bouche fétide
    Un cœur endolori de la Casse est avide

    Hellébore


    La poudre d’Hellébore,aux aliments mêlée
    Extermine les rats,aux mouches,emmiéllée
    Elle apporte la mort,elle guérit nos maux
    Podagre,hydropisie et lèpre et tétanos

    Myrrhe


    Au poumon épuise cette gomme est propice
    A la tête souffrante,aux vaisseaux de matrice
    Elle apporte secours,elle détruit les vers
    De fistule secréte amende les travers

    Pavot


    Le flux de l’utérus,la morphée et les yeux
    Réclament du Pavot le secours précieux
    Du pavot sous la dent écrase la racine
    Bientôt tu vois couler le sang de ta narine

    L’action de la Réglisse se révèle toujours globalement pharmacologiquement exact:


    Abreuve tes poumons de poudre de réglisse
    Dans leur cavité molle elle pénètre et glisse
    Elle arrose la veine et réchauffe le sang
    Elle étanche la soif,son suc rafraichissant
    Chasse de l’estomac toute matière impure
    La respiration et s’active et s‘épure

    La Comtesse de SEGUR ou la Mère Médecin

    En 1857,la comtesse de Ségur,née Rostopchine,publie» La Santé des Enfants» oû elle conseille une armoire à pharmacie,bien sûr,aujourd’hui désuette et voire se révéler dangereuse,tels camphre,belladone et têtes de pavot(utilisés dans le passé dans le Nord sous le terme de dormant);

    «remèdes qu’il faut toujours avoir»:

    Emetique en petits paquets d’un grain chacun
    Sirop d’Ipécacuana,trois onces
    Huile de ricin
    Camphre dans un bocal bien bouché
    Grains de lin pour lavements
    Têtes de pavot pour cataplasmes ou lavements
    Feuilles de belladone
    Fleurs de viollette
    Fleurs de tilleul
    Sangsues
    Teinture d’arnica
    Orge
    Riz
    Sans oublier savon ou farine de moutarde ,flanelle,taffetas gommés,bref tout un arsenal pouvant se révéler agressif,mais c’était l’usage consacré.

    LES REGLES THERAPEUTIQUES EN PHYTOTHERAPIE

     

    Passé le lyrisme romantique voire théologique de certaines assertations,il apparaît très clairement que l’usage médicinal en automédication ou médical répond bien à un encadrement éclairé et basé sur des recherches s’appuyant sur les connaissances scientifiques
    réactualisées, révèlant d’un processus parfois long et couteux mais nécessaire,se débarassant ainsi de mythes et de rites, lourds héritages de l’ histoire médicale et thérapeutique.

    La difficulté vient du choix du composant utilisé,composant séparé ou concentré ou plante entière en état que certains préférent utiliser,se basant sur le totum,une plante pouvant agir sur plusieurs fonctions ou organes,réduisant ainsi le risque thérapeutique,car dans l’ensemble 10 % des formules complexes,ne sont pas dans la plupart des cas adaptées.
    Quelque soit l’état de plante utilisée,en état,en extrait sec ou nébulisat ,suspension alcoolique,la forme galénique doit présenter les conditions de stabilité d’action,de structure des molécules compatibles avec l’action finale désirée,la traçabilité pharmacologique et toxique doit être lisible,l’idéal étant d’utiliser une seule plante.Passer d’une plante en état à un concentré ou extrait de plante , la concentration en produits actifs des extraits correspond au quart de la plante en nature
    Dans tous les cas la préparation galénique doit préciser la concentration en produit actif et il faut souvent se référer à l’usage traditionnel qui,sommes toutes,reste une référence,tel le Ginseng qui indique la dose active prsecrite originelement,soient 1 à 3»Chien» soient 3,12g à 9,36g par jour.

    PROCEDURE

    Pour les inconditionnels des tisanes ou des compositions ou associations dictées par la maladie,il faut respecter des règles simples
    Une tisane se prend à distance des repas,plutôt une seule.
    Si elle est associée à une ou deux autres plantes en tisane,elles doivent être prises impérativement séparèmment,en donnant de façon arbitraire une tisane le matin et l’autre le soir, si il y a une troisième la prendre plutôt loin des repas dans l’après-midi.
    Ainsi peuvent être respectées les règles d’absorption digestive,les rêgles chronopharmacologiques(par exemple anti-allergique et anti-inflammatoire le soir),règles d’interactions pharmacologiques avec les médicaments et interactions physicochimiques(voir chapitres).La volonté de séparer deux prises permet de limiter les effets indésirables inattendus.La tisane étant bû à petites gorgées en fin de repas.

    MODE DE PREPARATION

    Les tisanes ne doivent pas infliger décapage et outrages à nos papilles,on ne ramone pas les organes,il s’agit ou d’un traitement,d’un complément thérapeutique ou d’un alimédicament
    L’aspect et goût des tisanes doivent être engageant,chacun connaît le goût désagréable de la Valériane,l’Acore peut remplacer cette plante dans ce but.
    L’aspect doit être attrayant:
    Bleu:fleurs de Centaurée
    Blanc:Camomille Romaine
    Orange:Souci
    Rose
    Violette
    En sachant que le poids maximum pour changer l’aspect de la tisane,15 % du poids de l’ensemble, est suffisant
    Une tisane n’est pas une cocotte-minute,les huiles essentielles doivent être protégées,donc la plante non bouillie mais infusée dans l’eau chaude,recouvert d’un couvercle et infuser au repos de 5 à 10 minutes

    Infusions: Fleurs,Feuilles,Graines,une à deux cuillères à café par jour, pendant trois à quatre semaine
    Décoction: Bois,Ecorce,Racine,bouillis pendant 10 à 15 minutes
    Macération: avec l’eau froide,plantes contenant des Mucilages
    Macération/Décoction concernent:Racine,Ecorce,Bois
    Poudre: Plantes à action douce
    Extraits secs/Fluides/Eau Aromatique/Sirop/Alcoolature: Plantes à Action Majeure

    LES FORMES GALENIQUES

     

    phytotherapie

    EXTRAITS

    Préparation par évaporation jusqu’à obtention d’un suc de consistance fluide,molle ou sèche traitée par ether,eau,ou alcool

    NEBULISATS

    Procédé rapide de dessication consistant à l’obtention à sécher un brouillard de particules,traité et titré comme un extrait mou.une dose d’extrait égale le quart d’une plante en nature , un gramme de poudre correspond à 0,25g d’extrait et 1 gr d’extrait fluide

    TEINTURES


    Préparation résultant de l’alcool éthylique sur des poudres(plusieurs titres:60,70,80,90°)

    ALCOOLATURES


    Teintures préparées avec des plantes fraiches

    ALCOOLATS

    Distillation des principes volatils par l’alcool(simples ou composés)

    HYDROLATS

    Distillation des principes volatils des poudres ou autre partie de plantes(concentration variant de 1 à 1/5)

    LES INTRAITS

    Fixation des principes actifs ,après cueillette,par vapeur d’eau

    LES POUDRES

    De plusieurs parties des plantes, obtenues par pulvérisation et tamisage

    HUILES ESSENTIELLES

    Volatils ou Aromatiques obtenues par distillation ou expression

    SIROP

    Obtenu à partir de mélanges avec teinture,sirop,infusé,macération,décoction,extrait fluide,livixation

    SUCS

    Ecrasement au mortier et filtrés

    POMMADES

    A partir des poudres ou parties deplantes fraiches

    ELIXIR

    Préparations à la fois alcoolisées et sucrées(Elixir de MATHIOLE:22 plantes,Elixir ou THERIAQUE de MITHRIDATE en vogue du 1er siècle au codex français de 1908)

    REGLES DE PRESCRIPTION

    1. Deux ou Trois plantes Majeures au maximum dans une Tisane,mais plutôt une seule plante
      cardinale,éviter de prendre deux plantes d’actions similaires

    2. La plante auxiliaire dont le mode d’action doit être parfaitement connue sera unique et ne jamais dépasser deux,la plante auxilliaire étant sencée de compléter ou renforcer la plante cardinale,permet de corriger la saveur,la tolérance gustative,voire diminuer le volume à boire

    3. La plante correctrice de couleur doit agir de concert avec la plante principale ou cardinale

    4. Toutes plantes contenant des huiles essentielles ne doivent pas être bouillies au même titre que les fruits et graines,elles améliorent le goût type Anis,Cannelle,Coriandre,Carvi,Oranger,Giroflier

    5. Les prises de teinture-mère seront choisies plutôt pour le caractère alcoolo-soluble des composants.

    6. Eviter les préparations multipliants les composants augmentant interactions et risques thérapeutiques,elixir,et autres préparations «aux vertus reconnues par nos grand’mères» ou «dame nature»furent-elles proches.

    ASSOCIATIONS RECOMMANDEES

    Sachant que la liste n’est pas exhaustive

    1. 1Plante cholérétique et Symptômatique:

    2. Artichaud,Pissenlit,Tilleul avec Angélique,Basilic,Menthe,Romarin,Fenouil,Marticaire

    3. Plantes des Jambes Lourdes et Fragilité Capillaire

    4. Hamamélis,Mélilot,Ronce,Bouse à Pasteur avec Myrtille,Cassis,Oranger,Airelle

    5. Etat neurotonique et Troubles du Sommeil

    6. Aubépine avec Lavande,Mélisse,Passiflore,Tilleul

    7. Bronchite Aigue et Traitement des Toux

    Eucalyptus,Marrube,Lierre Terrestre avec
    Bouillon Blanc,Guimauve,Pensée,Serpolet,Thym,Violette Odorante

    1. 5)Adoucissant , anti-Prurigineux Dermatologique et Nettoyage de plaies et Souillures

    Badiane,Bouillon Blanc,Matricaire,romarin,Souci,Thé avec Giroflier,Lavande,Ronce,Serpolet,Sariette

    Essayez de vous rapprocher de votre état,votre médecin vous y aidera:

    Petite hypertension,en ménopause,anxieuse,petites tachycardies, l’AUBEPINE est pour
    vous,votre cartrographie phytothérapique est nette
    Vous êtes stréssé, mangez sur le pouce ,le cholestérol est là, et prenez du poids le Chrysantellum Américanum est pour vous

Accueil