Acceuil

Plantes médicinales et domaine public

 

Les plantes médicinales sont répertoriées dans la pharmacopée Française et la plupart sont du monopole pharmaceutique.
Trente quatre plantes sont hors monopoles mais ne peuvent être vendues, mélangées ensembles ou vendus mélangée avec d’autres espèces.

Sept plantes ne sont pas touchées par l’art. D-42.11.11 ou D 42.11.12 du code de la santé publique;

  1. Tilleul
  2. Verveine
  3. Camomille
  4. Menthe
  5. Oranger
  6. Cynorrhodon
  7. Hibiscus

 

Si la totalité des plantes encadrées 34 + 7 sont en apparence d’utilisation facile voire sans danger, il faut souligner que cette apparence anodine justifie par le décryptage des actions pharmacologiques en encadrement de l’automédication.

Certaines telle que le Chiendent est par contre médicalement et historiquement une plante tombée en désuétude. La présence de mucilage de cette plante ne lui donne un champ d’action fort limitée. Le caractère anodin n’existe pas en thérapeutique et il est important de rappeler les limites thérapeutiques des plantes médicinales, et se référer au principe ne pas
est insuffisant.

  1. Il faut éviter les plantes médicinales chez l’enfant et le bébé dans la mesure ou les effets pharmacologiques sont insuffisamment étayes ou peu sûrs.

 

  1. Déconseiller une plante médicinale chez une femme enceinte si la traçabilité, le contrôle, la toxicité générale et fœtale sont incertaines.

Les vertus diurétiques d’une plante ne lui confèrent pas une obligation de prescription, car beaucoup de plantes sont diurétiques.
Ce caractère n’est pas original et si il l’est elle doit alors être surveillée au même titre qu’une thérapeutique standard.
Les plantes encadrées le seront de plus en plus car seules des études au long cours et comparatives ont mis à jour des effets pervers de certaines plantes.
L’hepato-toxicité se révèle ainsi au fil du temps. Le Kawa-Kawa a été ainsi retiré de la pharmacopée.
Des études ont montré la même hepato-toxicité de certaines plantes telles Germandrée, Séné, Gui, Gentiane, Consoude, Valériane c’est dire la difficulté de fixer les limites raisonnables d’une plante médicinale.

Il faut impérativement écarter plantes à Asarone, Safrol, cancérogène, les plantes à anthraquinone (laxatives) potentiellement cancérigène colique doivent être surveillées.




Les huiles essentielles suivantes épileptogènes (Thuyone) sont interdites à la vente;

  1. Absinthe
  2. Petite absinthe
  3. Armoise
  4. Cèdre
  5. Hysope
  6. Sauge
  7. Tanaisie
  8. Thuya

 

Les plantes libérées doivent être également mise sous encadrement, bien que d’accès direct à l’automédication, le décryptage pharmacologique de ces plantes n’est pas superflu.

  1. Classification par mode thérapeutique privilégie.
  2. Détails du mode pharmacologique à prendre compte.

Classification par mode d’action thérapeutique

  1. Broncho respiratoire
    1. Bouillon Blanc
    2. Bourrache
    3. Bourgeons de Pins
    4. Eucalyptus
    5. Guimauve
    6. Lierre Terrestre
    7. Mauve
    8. Violette
  1. Action cutanée
    1. Bardane
    2. Matricaire
    3. Pensée sauvage
  1. Hypoglycémiant
    1. Bardane
    2. Eucalyptus
    3. Olivier
  1. Antirhumatismale
    1. Chiendent
    2. Frêne
    3. Guimauve
    4. Pariétaire
    5. Reine des Près
  1. Antiallergique
    1. Bouillon Blanc
    2. Pensée Sauvage
  1. Antalgique
    1. Frêne
    2. Guimauve
    3. Mélilot
    4. Tilleul: Colique Néphrétique et Colique hépatique
    5. Verveine
  1. Laxatif
  2. Mauve
  3. Pétale de Rose
  4. Sureau
  1. Antimigraineux
    1. Camomille
    2. Matricaire
    3. Tilleul
  1. Hypotenseur léger
    1. Lavande
    2. Olivier
    3. Violette
  1. Action urinaire anti-inflammatoire
    1. Bourrache
    2. Bruyère
    3. Chiendent
    4. Camomille
    5. Queue de cerise
  1. Action hormonale sexuelle
    1. Houblon:
    2. œstrogène
    3. Mélisse
    4. Menthe
    5. Anti gonadotrophique (type lithospermum à action de type contraceptive)
  1. Action sur le rythme cardiaque et vasodilatateur coronarien
    1. Olivier
    2. Mélisse: éréthisme cardiovasculaire
    3. Matricaire: sédatifs dans l’éréthisme cardiovasculaire
  1. Sédatives et hypnotique
    1. Camomille
    2. Houblon
    3. Lavande
    4. Matricaire
    5. Mélisse
    6. Oranger
  1. Action digestive (Spasmolytique – tonique)
    1. Camomille (spasmolytique)
    2. Gentiane (tonique)
    3. Houblon (tonique)
    4. Lavande (antispasmodique)
    5. Matricaire (stimulant – anti-inflammatoire)
    6. Ményanthe (tonique)
    7. Mélisse (antispasmodique)
    8. Oranger (antispasmodique)
    9. Ortie (tonique – diarrhée)
    10. Tilleul (hépatique – antispasmodique)
  1. Antipyrétique
    1. Gentiane
    2. Lavande: Bactéricide par l’huile essentielle
    3. Mélisse : Antivirale
    4. Menthe : Antivirale
    5. Ményanthe
    6. Verveine
    7. Sureau
  1. Reconstituant (apport en vitamine C)
    1. Convalescence Alcoolisme
    2. Cynorhodon
    3. Hibiscus
  1. Hémostatique
    1. Gentiane
    2. Ronce
    3. Rose
  1. Cuir chevelu
    1. Bardane
    2. Gentiane
    3. Guimauve
    4. Matricaire

Action des plantes libérées

Bardane Arctium Lappa

Partie utilisée: Racine

    1. En décoction 5g par 3 tasses par jour.
    2. Nébulisât 0.5g fois 6 jours.

Action:

      1. Hypoglycémiant
      2. Hépatique
      3. Dermatologie: Seboree – Acnée – Eczéma

En externe:

  1. Affection cutanée type furoncle
  2. Alopécie

Bouillon Blanc Verbascum thapsus

Parties utilisée: Fleur

Action:

  1. Expectorante par son mucilage
  2. L’aucubine lui confère une action antiallergique

Donc indication:

  1. Asthme
  2. Bronchite chronique

Bourrache Bourago officinalis

Parties utilisée: Fleur

Contient:

  1. Acide salicilique
  2. Tanin

Action:        Toux, inflammations légères, utile dans les infections urinaire


         Bourgeon de Pin Pinus Sylvestris

Son problème: Contient une huile essentielle: essence de thérébentine donc à éviter chez l’enfant (très toxique au niveau neurologique).

Indication:

  1. Coup de froid
  2. Bronchite
  3. Bronchite chronique

Problème: Balnéothérapie aux bourgeons de pin remplace par essence de pin qui par ingestion à accidentelle lui confère une dangerosité neurologique surtout chez l’enfant.

 

         Bruyère Erica calluna vulgaris

Partie utilisé: Herbe

Contient: De l’arbutine, antiseptique urinaire, mais les concentrations sont insuffisantes il faut l’utiliser en complément avec le busserole et canneberge.

 

Camomille Matricaria chamomilla

Partie utilisé: Fleur

Action:

  1. Anti-inflammatoire et douloureuse et infection urinaire
  2. Tonique amer, digestif, cholagogue
  3. Colopathie et ulcère de l’estomac et gastralgie
  4. Son huile essentielle lui confère une propriété bactériostatique sur les voies aériennes supérieurs.
  5. Antimigraineux
  6. Insomnie

Chiendent Agropyrens Repens

Partie utilisé: rhizome

Son mucilage explique son utilisation divers en rhumatologie, foie, voix urinaire, respiratoire.
Elle garde une certaine aura comme plante complémentaire.

 

Cynorrhodon Rosa Canina

Partie utilisé: Fruit de l’églantier

Action poly vitaminiques, vitamines C utile en complément alimentaire.
Les convalescences, sorties de l’hiver.
         Eucalyptus Eucalyptus Globulus

Les feuilles sont antiseptiques respiratoires hypoglycémiant.

         Frêne Fraxinus Excelsion

Partie utilisé: Feuille

Action: antiarthrosique, anti-inflammatoire

On prend du thé de frêne en cure de printemps et automne.

         Gentiane Gentiana lutea

Partie utilisé: Racine
Action :

  1. tonique amer, gastrique
  2. antipyrétique
  3. hémostatique
  4. cosmétologie: tonique du cuir chevelu
  5. toxicité: à dose élevée provoque des vomissements. On a décrit une toxicité hépatique.

 

Guimauve Althea officinalis

Partie utilisé: racine – feuille – Fleur

Action:

  1. antitussif
  2. anti-inflammatoire
  3. émolliente
  4. extrait de racine est anti-inflammatoire, potentialisant les corticoïdes

Hibiscus Hibiscus saddarifa

Pétales utilisés
Véritables boisson de santé avec pigment et poly vitaminique, complémentaire alimentaire, très utile dans les désintoxications alcooliques.

         Houblon Humulus lupulus

Parties utilisé: cône

Action:

  1. tonique amer gastrique
  2. antibactérienne
  3. sédatif léger et antispasmodique
  4. mais le problème essentiel est sa richesse en œstrogène.

Lavande Lavanda officinalis

Partie utilisé: sommités fleuris

Action: sédatives, antispasmodique, hypotensive, cholérétique, bactéricide du fait de son huile essentielle.

 

         Lierre terrestre Glechoma heracea

Ne doit pas être confondu par son nom avec le lierre grimpant (Hedera Helix) dont les feuilles et bois sont vasoconstricteur, hémolytique et antispasmodique

Partie utilisé: sommités fleuries
Elles sont expectorantes.

         Matricaire Matricaria chamomilla

Partie utilisé: capitule riche en chamazulene, anti-inflammatoire externe et interne dans les problème digestifs, tonique, gastrite, ulcère, antispasmodique, sédatif dans l’éréthisme cardiaque.

Certains préfère le matricaire à la Camomille Romaine ou grande camomille qui provoque des surpoids, des phénomènes allergiques, stomatite, diarrhée, vomissement, voire des troubles du rythme cardiaque.

 

         Mauve Malva Sylvestris

Partie utilisée: feuille, surtout fleur

Action: émolliente, antitussives et laxatives.

 

 

Mélisse Melissa officinalis

Partie utilisé: tige, feuille

Action:

  1. antivirale
  2. antiganotrophique (type lithospermum)
  3. sédative, carminative utile dans les troubles du sommeil et éréthisme cardiaque
  4. cholérétique, troubles gastriques.

Menthe Mentha officinalis

Partie utilisé: feuille et sommités fleuries

Action:

  1. Antivirale
  2. Antiganodotrophique (type lithospermum)
  3. Eupeptique, cholérétique, spasmolytique, carminatif

 

Ményanthe Ményanthes Trifoliata

Partie utilisé: feuille

Action:

  1. Stimulant, tonique digestif comme la gentiane
  2. Antipyrétique

 

Olivier Olea europea

Partie utilisé: Feuille et fruit

Action:

  1. Carodilatateur, antiarythmique
  2. Spasmolytique
  3. Hypotenseur
  4. Hypoglycémie

L’huile avec ses phytostérols a une action vasculaire protectrice dominante en abaissant le HDL cholestérol.

 

         Oranger Citrus Aurantium

Partie utilisé: feuille, fleur

Action:

  1. Sédatif du système nerveux central
  2. Antispasmodique
  3. Hypnotique

L’écorce du fruit est un tonique amer gastrique.

         Ortie Blanche Lamium Album

Parties utilisé: fleur

Action: tonique, astringente, catéchique

         Pariétaire Parietaria offocinalis

Partie utilisé: parties aériennes

Action:

  1. Antirhumatismale
  2. Diurétique

Pensée sauvage Viola Tricolor

Partie utilisé: plante fleurie et fleur

Action:

  1. Antiallergique
  2. Efficace dans l’eczéma

 

Pétales de rose Rosa Gallica

Partie utilisé: fleur

Action:

  1. Valeur aromatique,
  2. antiseptique buccal dans les stomatites,
  3. laxatif doux

 

Queue de cerise Prunus Cerasus

Ou griotte.

  1. Le suc est aromatisant
  2. Utilisé en complément dans l’infection, urinaire – Plutôt diurétique.

Reine des Pres Spiraea Ulmaria

Partie utilisée: Sommités fleuries

Action:

  1. Diurétique
  2. Surtout antirhumatismale

 

Ronce Rubus Fruticosus

Partie utilisée: Les feuilles qui sont diurétique, riches en tanin, astringent utile dans les stomatites.


            Sureau Sambucus nigra

Partie utilisée: Fleur, fruit, écorce

Action: les fleurs sont émollientes, diurétique, sudorifique, laxatif.

 

         Tilleul Tilia Cordata

Partie utilisée: Fleur bractées, écorce

Action Fleurs: Emolliente, adoucissant, sédatif, antispasmodique.

Action écorce: (Aubier)

  1. Cholérétique
  2. Antispasmodique
  3. Antimigraineux
  4. Antispasmodique dans les coliques hépatiques et néphrétiques

 

Verveine Verbena officinalis

Partie utilisée: plante fleuries

Action:

  1. Parasympathique
  2. Antigonodotrophique (Comme le Lithospermum)
  3. Antithermique
  4. Urotonique et analgésique

 

Violette Viola Odorata

Partie utilisée: Fleurs, racine

Action:

  1. Hypotenseur
  2. Expectorante – Emolliente
  3. Emétique

Prise des plantes en fonction des repas

Sans règle propre, les tisanes sont prises 4 fois par jour à distance des repas matin, midi, 16 heures, 20 heures. Sinon, certaines plantes imposent des règles élémentaires qui ont été formalisées:

 

 

 

 

Les 149 plantes libérées du monopôle pharmaceutique

Le décrêt 2008-841 du 22 aôut 2008 libère 115 plantes s’ajoutant aux 35 plantes du décret 79-480 du 15 juin 1979 est une excellente nouvelle mais il faut insister que toute thérapeutique dont les plantes médicinales justifie un encadrement ou un principe de précaution que docphytoplus a décrypté pour le décret de 1979 et invite à se replonger dans le chapitre des interactions et de reconnaître les possibles iatrogénèses voire une toxicité à long terme des dérivés antrhacéniques ou immédiat comme allongement du temps de saignement avec l’Ail ou le Ginseng dans le diabète , variation tensionnelle en cas de surdosage.Il serait illusoire voir dangereux de stigmatiser l’effet placebo qui nous le savons est le chemin normalisé des
Essais thérapeutiques et des comparaisons thérapeutiques et s’applique aux plantes médicinales à peu d’exceptions près.Les plantes libérées demandent au même titre que les plantes avec AMM une prudence élémentaire chez la femme enceinte,l’enfant et le sénoir polymédiqué.
Dans l’ensemble les plantes libérées relèvent de la médecine préventive,de prévention ou régimes alimentaires ou de compléments alimentaires et pour certaines il n’est pas équitable
de les cantonner à un strict rôle condimentaire ou à des rôles obsolètes comme le Gleditschia,carouge à miel manifestement non libérée des études du fin XIX éme siècle .
Enfin,bien que certains effets puissent être masqués ou inscrits dans le totum de la plante ,il sera toujours indispensable de limiter la durée des prises voire de diminuer les doses d’autant plus que les études font apparaitre des signes hormonaux ou neurologiques en apparence mineures mais dont le caractère additionnel ou cumulatif ne sont pas pris en compte,voire imprévisible.Docphytoplus recommande vigilance et engage aux lectures scientifiques pharmacologiques avec leurs mises à jour en sachant que la tache est considérable et permanente.

ACACIA  à GOMME


Ou gomme de Kordofan
Feuilles :escarre,diarrhée,ulcère gastrique,fièvre,rhume
Gomme :anti-inflamatoire buccal,respiratoire et urinaire,en application pour les algies rhumatismales
Les qualités sont hautement variables selon l’exposition ,la température et les qualités physiques ne sont pas compatibles avec les oxydants,vitamines,morphiniques,ephédrine,ésérine,tannin,thymol

ACHE des MARAIS


Fleurs :Tranquilisant(alcaloïdes),anticonvulsivant
Racine ,Fruit :diurétique
Racine :apéritive,carminative,bronchite
Infusion :bain pour engelures
Jus de céleri :hypotenseur
Les caractères bacteriostatique et anti-spamodique expliquent les actions dominantes de la Ache :calcul biliaire,rhumatisme et goutte,hémostatique,coup de froid
L’élément le plus important est de connaître le caractère de l’huile essentielle :provoque les contractions de l’utérus gravide,eménagogue et abortif
Fait partie du sirop des cinq racines :Ache,Asperge,Fenouil,Petit houx,Persil
La Ache des marais n’est pas à confondre avec le Céleri,appelé ache par les anciens  qui se couronnaient avec pour neutraliser la puissance du vin ;Horace la cite dans le même usage avec la myrthe.

 

AGAR AGAR


Extrait d’algues rouges ,Additif industriel épaissant et gelifiant comme la Carraghaen contient des polymères type Galactame,adjuvant alimentaire dans les régimes de surpoids,coupe faim naturel du régime anti-minceur,qui comme la pectine de pomme procure la satiété en gonflant dans l’estomac,fait partie du regime minceur japonais dit Wasabi,on vend du agar agar au chocolat . Laxatif ,il doit être pris avec modération car provoque des flatulences(gaz)

ALCHILLEE,MILLEFEUILLE


Le caractère antispasmodique et anti-inflamatoire sont dominants(par la présence de Flavone,luteolol,apigenol,lactone) d’oû :
Anti-emétique,bronchite,anti-diarrhéique,décongestionnante,anti-rhumatismale,sédatif hémorroïdaire.
Action anti-staphyloccocique et antimycosique
Entre dans la composition de pâte antalgique dentaire
Le plus important est son pouvoir de diminuer les contractions utérines et le caractère emménagogue

ALCHEMILLE


Atoxique ,est astringente ,spasmolytique,dépuratif,décongestive,vulnéraire(contre les contusions)
Petit bémol :provoque des  contractions utérines ,agit dans les dysménorrhées

AIL


Son caractère allergisant(qui doit alors faire cesser son utilisation) faisant pleurer était utilisé pour tromper les recruteurs de l’armée lors de la conscription,base de la cuisine Provençale,on en fait une mayonnaise écrasé dans de l’huile accomodé aux poissons,aux escargots,compagon de la bouillabaisse
Voir son détail dans les chapitres : hypotensive,hypocholestérolémiant,hypoglycémiant,antiaggrégat plaquettaire d’oû allongement du temps de saignement,anti-bactérien(dents,intestins,infections des voies respiratoires supérieures,peau),anti-athéroscléreux coronarien,rétinien ,cérébral,antipasmodique digestive et cholagogue
Seules sont minorées les actions hormonales masculines ou féminime et thyroïdienne
Donc précaution chez le sénior polymédiqué(anti-coagulant) et la grossesse,allergique

AJOWAN


Proche du carvi,Carum Carvi,d’usage courant en  Inde ,c’est l’AMNI officinal riche en thymol
Anti-spasmodique ,stimulant,tonique,astringent,diurétique et anti-bactérien résument ses indications :
Aphrodisiaque,coup de froid,diaphorétique,eupeptique,carminatif puissant,diurétique,laxatif,vermifuge
Deux actions méritent une surveillance :emennagogue et myorelaxant

ALKEKANGE


Le fruit se mange frais ou confit,parfaite pour un boisson rafraichissante
Classique plante urinaire,le fruit contient carotènes et vit.c,agit sur les calculs urinaires d’acide oxalique et d’acide urique.
On reporte des indications en rhumathologie et fébriles mais dépassées,seule le caractère laxatif demeure

ALLIAIRE


Elle a un composition proche de la Moutarde noire avec des composants sulfurés(type essence d’ail),donc allergisante et antiseptique sur les plaies infectées(topique),utile dans l’aphonie (perte de voix) et bronchite,plante mineure à usage valorisée par Napoleon

ALOES


Classiquement vermifuge et laxatif(peut provoquer des spasmes abdominaux)
Il est impératif de se rapprocher du chapitre interactions et de son usage décrit,car l’essentiel à retenir de cette plante laxative à ANTHRAQUINONE comme la Rhubarbe,Bourdaine,Cascara,Cassia est la iatrogénése du cancer colique
Son gel tiré des feuilles est utile dans les brulures,coup de soleil,cicatrisation des plaies
Une iatriogénèse allergique lui est reconnue

AMANDIER DOUX


Huile cosmétique,la plante laxative de l’enfant et des problèmes cutanés type »croûte de lait »
L’huile d’Amande Douce est le vehicule de préparation pharmaceutique des composants liposolubles,comme la classique formule des gerçures des mains associant :
HAD 100cc
Sterogyl huileux 2 ampoules
En friction

AMBRETTE


Cette Hibiscus est connu surtout pour ses graines antispamodiques.
Riche en Farnesol il est non seulement antispasmodique mais aussi sédatif de façon équivalente que les bractées de Tilleul ,ce qui permet de varier les prescriptions sans heurt

ANETH


Riche en carvone et myristine est reconnue comme carminative,diurétique,stimulante,vomitive en infusion et utile dans les infections buccales mais trois actions justifient un encadrement :
Potentiellement: Epileptogène
                          Galactogène
                          Hypotensive

 

ANGELIQUE


Traditionnellement expectorant(rhûme,bronchite,toux),fébrifuge,stomachique,antidyspeptique(flatulences),diurétique.
Riche en phellandrene,psoraléne,bergaptène(donc photosensibilisant) comme l’AMNI
Stimulante ,eupeptique et stomachique,carminative,surtout tonique anti-rhumatismale,
La plante qui comme l’Aneth est utile dans les colopathies et dyspepsies
Le phellandrène à faible dose lui confrère  son aspect stimulant cérébral
Par le passé ,on tenait l’angélique de NIORT pour la meilleure employée en conserve par les religieuses de la Visitation de Sainte Marie.Les Lapons la mangeaient feuilles et racines bouillie dans du lait
Contre-indiquée dans la grossesse,allaitement et ulcère gastrique

ANIS VERT

Mérite un encadrement par la présence d’anéthol,car il a une action tonique neurologique,
De plus est Emmenagogue et Galactogène
Outre son caractère tonique cérébral,il est antispamodique,carminatif et expectorant

ASCOPHYLLUM


L’ intêret est industriel par ses Alginates  comme épaississant ,on sait que l’alginate de calcium est anti-coagulant  et que toute algue,comme cette algue brune est intéressante
par son apport en iode donc nécéssairement intéressante dans les régimes diététiques.Cette algue contient des polyosides anticancéreux comme la laminaire (Bézanger 1980)

ASPERULE


Sa coumarine est antispamodique,utile dans les insomnies,vertiges,angoisse,lenteurs digestives et régularise les règles.Le problème récurrent est la présence d’Anthraquinone
comme dans la Garance dont on suggère une action cancérogène colique

ASPIC


C’est un succédané de  la lavande vraie( présence de linalol,citral,camphre) donc également :
Sédative du système nerveux central,anti-spamodique,hypotensive,cholérétique,diurétique

ASTRAGALE


Traditionnellement utile dans les problèmes respiratoires,un classique de la médecine traditionnelle chinoise tonique de l’appétit et l’asthénie(accroit le QI protecteur)
Ses flavonoïdes sont spasmolytiques :anti-tussif et anti-asthmatique.les exsudats sont adoucisssants.On retrouve des composés identiques que dans l’Arnica
Il est contre-indiqué dans la grossesse et les maladies immunodéficitaires

AUBEPINE


Plante à action vasculaire par excellence ,par ses flavones,quercétol ,non seulement anti-arythmique  surtout vasodilatateur coronaire, réduit les resistances vasculaires périphériques ,c’est la plante du vieillard ,de la femme ménopausée tachycarde,hypotensive.Si l’action coronarienne est indiscutable l’aubépine ne peut pas remplacer les   protections élémentaires dictées par les impératifs modernes ,ce serait une erreur de croire le contraire même pour une
population viellissante grandissante.

AUNEE


Son inuline et Hélénine sont bactéricides,anti-virales voire anti-tussive.Son usage seule demeure extrémement restrictive.Seule l’association Aunée,Berberis et Hydratis reste une
Alternative importante dans le traitement des addictions alcooliques,l’addiction à la morphine ou l’héroïne demande un élargissement des études,déjà encourageantes.

AVOINE


Anciennement proposée pour l’addiction aux opiacées,par son alcaloïde est recommandé dans
les asthénies et stress mais l’indication majeure demeure le traitement de la dépendance au tabac.

BADANIER de CHINE


Il ne doit pas être confondu avec le badanier du Japon toxique
Bien que réputée carminative,diurétique,expectorante,stimulante(phellandrène comme l’angélique),anti-septique ,deux éléments nécessitent une attention :
Action galactogue donc hormonale
Présence de deux produits potentiellement toxiques :neurologique par la trans-anéthol  et dérivés du safrol cancérogène

BALSAMITE


La menthe coq n’est pas une labiée utilisée comme aromatisant ,cette apparentée au chrysanthème est anti-spamodique,astringente,antiseptique,carminative et vermifuge

BASILIC


Avant tout insister sur les variabilités des concentrations des huiles essentielles selon les régions et l’exposition en particulier en 1-8cinéol,eugénol,oetragol voire de l’anétolol,safrol ou methychavurol cancérogénes.Ainsi,condimentaire agréable les actions sont multiples :
Antispasmodique,aphrodisiaque,carminative,expectorant,sédative(jus de feuilles narcotique légére),stimulante,antimigraineuse et anti-infectieuse bactérienne et mycosique

BAUMIER DE COPAHU


Cette oleo-résine peut-être falsifiée par huile de navette ou de pavot
Terpènes,caryophyllène,bergamotème,humulène,cadinéne,farnéséne expliquent son action :
Anti-inflamatoire(contusion et arthralgie),cicatrisant,antiseptique(bronchites et infections urinaires),tonique cérébral et stimulant surrénalien,antalgique.Certains font des liliments avec de huile d’onagre,cannelle et bouleau.
Il est établi clairement que l’huile de Baumier peut être donnée per os à faible dose et sur une courte période une goutte deux fois par jour.Le caractère iatrogénique des composants est évident ,il semble bien que la prudence doit être la règle,par définition un baume est d’usage externe.

BETOINE


Traditionnellement anti-diarrhéique,fébrifuge,astringent pour les angines,stomachique.

Les composants tanins,lactone,acide phénol(comme dans le Romarin)  expliquent leur action
Tannin :astringent pour les plaies et expectorante
Lactone :bechique
Son action globale est hypotensive,tonique,fébrifuge,carminative,cholégogue expliquant parfois son intolérance gastrique.
Une variété proche sauvage(epaire des bois) est eménnagogue

BLE


Plante alimentaire(pain) et diététique
Sitostérol :hypolipidémiant et hypochlestérolémiant
Huile de germe de blé avec sa vit-E est un complément alimentaire, utile dans les problèmes hormonaux de la ménopause

CANEFICIER


Le cassia fistula plante laxative à ANTHRAQUINONE pose l’unique problème récurrent de sa cancérogénése colique et ses nombreuses interactions identiques à l’Aloes Bourdaine,Cascara,Rhubarbe
                                                                                    

CANNELLE DE  CEYLAN


Elément indispensable de l’eau de cannelle à base d’eau de vie ,zeste de citron,bois de réglisse
Plante biblique contenant 1-8 cinéol,cinnamaldehyde,camphre,bornéol,pinène,eugénol,acide caféique
Actions :Antimigraineuse,fébrifuge,astringent,balsamique ,carminative,bactéricide et fungicide,stimulant, stomachique,anti-nauséeux,aphrodisiaque.
Surtout il faut insister sur son action anti-tumorale,anti-agrégat plaquettaire et régulateur des règles(Weed 2002)

CANNELLE DE CHINE


Une des 50 plantes majeures chinoises qui a été longtemps pour des raisons de marché supplantée par l’espèce de Ceylan
Globalement elle est :antiseptique,astringente,carminative,anti-virale,anti-bactérienne et anti-mycosique,hypotensive,anti-gastralgique,stimule les règles,sédative,tranquilisante ,anesthésique nerveux et anti-allergique.De nombreuses études ont démontré son action anti-tumorale et immunostimulant et anti-oxydant ;
L’action anti-ulcèreuse de la cannelle a été comparée à la cimétidine
Pour mémoire le cinnamaldéhyde est sédative et fébrifuge
                        L’eugénol est antiseptique et anesthésique local

CAPUCINE


A des propriétés antibiotiques par ses hétérosides sulfurés et donc utile dans les plaies suppurées et fludifiant bronchique(béchique).
Tonique,riche en vitamines donc considérée par le passé comme anti-scorbutique ce qu’une
Alimentation équilibré a fait disparaître,stimulante et diurétique,intéressante par son action sur le cuir chevelu
Deux actions méritent leur rappel :vasodilatateur coronarien et eménnagogue

CARDAMONE


Dite de Calabar
Composants expliquant son action
1-8 cineol :expectorant,dans les coups de froid ,grippe donc balsamique,bien qu’antisepetique elle  est inférieure à l’origan
Acide caféique :imunostimulant
Alpha-pimène :anti-oxydant
Bornéol :anti-inflammatoire et anti-histaminique,donné dans les hepatites surtout en Inde
Elle est stimulante ,donnée dans l’impuissance au Maroc
Elle est stomachique et carminative voire anti-migraineuse
Bien que considérée comme une épice incontournable sa presciption ne doit pas dépasser 2 cuillères à café par tasse car l’analyse montre des terpènes ,
du sabinène

CAROUBIER


Plante de régime qui réduit la satiété et antidiarrhéique du nourrisson,riche en ose et en pectines,le galactomane entre dans la composition de la gomme de caroube épaississant contrôlant les vomissements du nourisson avide et glouton
Le sirop de pulpe fraiche est un laxatif classique en médecine arabe,mais au Maroc il est considéré comme antidiarhéique et béchique

CARRAGHAEN


Son polymère est un Additif industriel gélifiant et épaississant
La mousse d’Irlande riche en polysaccharides(galactame) est béchique,émolliente,expectorante et laxative,considérée comme tonique,mais la plante entiere est anti-coagulante à encadrer chez le vieillard et polymédiqué(anticoagulant).Adjuvant alimentaire des régimes des surpoids

CARTHAME


Encore un Oméga 3 naturel riche en acides gras polyinsaturés acide linoléique et oléique,son huile agit sur les peaux sèches,plante de l’athérosclérose hypolipidémiante
Rappel de ses usages :
En cosmétologie :peau et cheveux
En Inde,l’huile en local pour arthralgies
Les fleurs sont anti-mycosiques,vermifuge et utiliséé en collyre au Maroc
Les semences sont purgatives

CARVI


S’il fallait ne retenir que les  indications classiques le carvi demeurerait carminatif,antispasmodique,expectorant,laxatif,anti-infectieux fungicide et anti-bactérien et anti-allergique.Mais deux aspects hormonaux retiennent déjà l’attention :Eménnagogue et Galactagogue.
La biochimie précise et élargie ses indications nécessitant des études :
Les phytooestrogènes type alcool périllylique et limonène qui agissent expérimentalement sur  le cancer du sein et du poumon(Shwaiaireb,Boik,Kaufman)
Acide caféique :anti-virale,anti-VIH,protecteur hépatique
Pinène :anti-inflamatoire

1-8-cineol :anti-allergique,anti-bactérien,hépatoprotecteur
Le limonène est photosensibilisant(Rinzler)
Il peut être allergisant et donc à ne pas utiliser en cas d ‘allergie aux Apiacées,carottes
A éviter pendant la grossesse ou colopathies en poussées

CASSIS


Les fruits :Devenu un grand classique des boissons énergétiques riche en vit.c,l’indispensable du sportif ,des coups de froid,anti-oxydant du  vieillard accroissant la microcirculation et anti-diarrhéique ,c’est une des plantes reconnues sûres dans la prévention des pathologies vasculaires
Les feuilles :antirhumatismale et diurétique(voir item)

CENTAUREE


Agit comme la Gentiane par son principe amer(erythrocentauroside) mais mieux tolérée
Anti-pyrétique,stimulant gastrique et orexygène

CHICOREE


La racine toréfiée dont on fabrique une boisson digestive ,dépurative et stimulante souvent mélangée au café,est la plante chti par excellence qui il y a peu de temps était toujours  chaude sur le poèle prête à servir.
La racine contient de l’inuline :hypotensive,bradycardisante,antiarythmique cardiaque mineure,hypoglycémiante mais aussi bactériostatique et anti-pyrétique
Les principes amers lactones stimulent l’appétit
L’acide chicorésique est cholérétique,diurétique et légérement laxative.On lui prête une action
Urinaire dans les cystites

COCHLEAIRE


Rubéfiant externe par son dérivé sulfuré actif sur les lésions cutanées,stimulante digestive , fraiche dite antiscorbutique comme le raifort
D’intérêt anecdotique

CURCUMA LONGA


Traditionnellement antidyspepsique(flutulences),stimulant digestif
Le Safran des Indes largement utilisé en Inde et Chine est l’exemple type de l’elargissement des indications trop souvent cantonnées d’un usage simple condimentaire carminatif,digestif,
Cholérétique,apéritive,hépatoprotectrice,antiseptique,fébrifuge.Ainsi en  Chine et en Inde le curcuma est donné dans les dysménorhées ou eménnagogue,antalgique,anti-diarréhique,l’hépatite,antalgique,voire le paludisme ,antivirale,anti-pyrétique
Le caractère antalgique équivalent à l’aspirine ,anti-inflammatoire comparable à l’hydrocortisone réduisant l’action de l’histamine,véritable anti-cox2 anti-rhumatismal.Etudes résumées comme anti-rhumatismal par Deohdher(1980),Kulkam(1991),anti-hépatotoxique,anti-oxydant,hypolipémiant (Mille Bones 2000),anti-cancer(Khan –Balik 2001).
Les actions AntiCox2  anti-tumorale,antirhumatismale,l’Alzheimer(Travis 2001) laissent de grand espoir de prévention de ces maladies  par le Curcuma.D’autre part le curcuma est un inducteur du cytochrome P450(dû au 1-8cineol)
Son action cardiovasculaire (dérivé coumarinique) n’est pas négligeable
Les dérivées curcumine,eugenol,limonène,acide caféique expliquent l’action ant-bactérienne majeure anti-colibacille,pseudomonas,staphylocoque doré et aussi anti-amibien
L’inpact cancérologique ,anti-alzheimer,anti-infectieuse,anti-rhumatismal demeurent les voies de recherches essentielles
Précautions d’emploi :éviter si emploi concomittant d’anti-agrégat plaquettaire,anti-coagulant ou en cas de présence de calcul biliaire ou ulcère gastro-duodénal et durant la grossesse

COQUELICOT

C’est la plante pectorale adoucissante et anti-tussive de l’enfant.Des dérivés alcaloïdes sédatifs sont décrits mais d’action très modeste

CITROUILLE ,POTIRON et apparentés.

Toutes les graines de ces espèces sont teanifuges sous condition de faire suivre par un purgatif pour évacuer le ver
La pulpe est décrite aux Caraïbes comme sédative et émolliante
L’intérêt majeur des semences est l’action de leurs extraits lipidiques dans l’hypertrophie prostatique en diminuant les mictions nocturnes,on décrit des actions sur les cystalgies.

 

CRISTE MARINE

Ombellifère ,au codex en 1818 ,ce fenouil de mer revient d’actualité  dans les années 1985/88 oû elle faisait  encore partie  comme un complément intéressant dans les régimes amaigrissants au même titre que le fucus par son apport en iode et beta-carotène et oligoéléments , vit-c(vieille notion anti-scorbutique).
Elle contient une huile essentielle contenant :

1) :terpène,thymol,myristicine,carvacrol et pinène comme le thym  est donc tonique cérébrale donc à surveiller.
 2)de l’apiol comme le persil ,donc propriétés digestives ,mais en faible concentration à toxicité réduite , l’apiol confère à la christe marine une activité spasmolytique et vasodilatatrice


Que ce soit en régime ou en cosmétologie son indication demeure le surpoids,la cellulite.
Son indication relevant essentiellement de son caractère diurétique , stimulante et facilitatrice de la digestion.
Pour mémoire elle est utilisée en salades ou cuites comme les épinards,voire confite,à la floraison préparée comme des cornichons
Les Feuilles sont diurétiques
Les racines et fruits sont stimulants,diurétiques,dépuratifs,apéritifs, »anti-scorbutique »

ELEUTHEROCOQUE

Classique tonique dans l’asthénie,convalescence,améloirant les facultés de rendement physiques ou mentaux(vieillesse,préparation d’examen)
Cette racine russe apparentée au ginseng,ginseng sibérien ,est parfois surnommée ginseng du pauvre,ce qui est une erreur,plante majeure de prevention ,vendue sous forme de boisson de santé,adaptogène,anti-stress,stimulant immunitaire,prévention des variations climatiques(coup de froid,grippe),améliore la vision ,plante de prévention du vieillard,régulateur de la glycémie(voir chapitres :asthénie,stress,vieillissement )
A éviter durant la grossesse,l’allaitement et l’hypertension artérielle
Les interactions sont loin d’être neutres :réduit l’action des sédatifs hypnotiques,les barbituriques(voir chapitre interactions)

GOMME GUAR

Additif alimentaire(épaississant et gel) ,c’est avant tout un laxatif  dont le mucilage est un polymère(galactomannane)
Volumineux non absorbé par le tube digestif
La gomme guar est le complément fidèle des régimes riche en fibre intéressant dans l’apport  du traitement du surpoids,des hypercholestérolémies et hyperglycémie.Il est décrit que le gomme guar interviendrait expérimentalement sur la sensibilité à l’insuline des rats sous streptozotocine(journal de nutrition 2/01/1997)

ESTRAGON

Trop souvent cantonnée à son rôle stimulant digestif ,eupeptique et le traitement du hoquet
avec son huile essentielle,l’estragon est aussi hypotensif,cholérétique,anti-pyrétique, antalgique dentaire et eménnagogue  justifiant sa surveillance dans les dysfonctionnements hormonaux.
Ces composants comme l’oestragol (methylchavicol) le classe  expérimentalement cancérogène,produit retrouvé dans le basilic,par contre les éléments Quercétine-Gallactoside sont décrits anti-cancéreux.Aux USA ,les études sur la rutine contenue dans l’estragon on conduit à définir des actions bénéfiques dans l’athérosclérose(anti-thrombogène),anti-inflammatoire donc anti-rhumatismal,anti-allergique,anti-spasmodique , anti-oedémateuse et anti-hypertensive ,modifiant considérablement la pallette thérapeutique d’une plante condimentaire

FENOUIL

On distingue le fenouil amer et doux :
Traditionnellement :
L’AMER :est expectorant  ,les graines agissent dans les flatulences,et dans les dysménorrhées
Le DOUX : a les mêmes indications
Tous deux sont contre-indiqués dans la grossesse,l’allaitement et en cas d’allergie à l’Anéthol ou toutes autres Apiacées/carottes provoquant une hypersensibilté
Aromatique digestive carminative,eménagogue et galactagogue(donc à surveiller) fait partie du sirop des cinq racines associant Ache,Persil,Asperge,Petit Houx,Fenouil.Elle est balsamique(anti-tussive).Son caractère hormonal lui confère une propriété abortive(principe à respecter) voire aphrodisiaque ce qui reste à démontrer.
 La biochimie permet d’isoler le methylchavicol cancérogène et l’anéthol épileptogène ,par contre deux éléments primordiaux de prévention vasculaire et hormonaux sont présents :Tocophérol et Oméga trois naturels  (dérivés palmitique,linoléique,oléique).

FENUGREC

Traditionnellement stimule l’appétit,tonique digestif,antidyspeptique et anti-gastritique,léger laxatif,expectorant,anti-asthénique et utile dans les convalescences,galactogène et galactagogue,en local cicatrisant cutané mineur.
Graines qui classiquement sont données pour prendre du poids,carminative et anti-dyspeptique,l’intérêt industriel vient de sa source en diogénine utlisé dans la synthèse des hormones .
Les composants acide nicotinique et coumarine expliquent son action hypoglycémiante et hypotensive,par contre la présence d’œstrogène et de coumarine la rende toxique en surdosage.L’action hormonale le décrit comme abortif et emennagogue(contre-indication de principe durant la grossesse)La trigonelline est hypoglycémiante et hypocholestérolémiante.Le caractère hypoglycémiant limite son usage dans le diabète ou toute personne sous traitement anti-diabétique
Son mucilage est tonique,émollient,anti-spasmodique digestif donc anti-diarrhéique.Sa richesse en Phosphore la désigne comme stimulant neurologique ,un classique mais une reprise de poids et une normalisation de la glycémie ne seraient-ils pas suffisant pour retrouver tonus et dynamisme ?

FIGUIER

Un des rares fruits cités dans la Bible comme traitement et en particulier en cataplasme pour les plaies ou ulcères.
Aliment énergétique il est émolliant utile dans les stomatites,constipations et aussi pectorale.
La fucocoumarine est allergisante

FUCUS

Le traitement des surcharges par le fucus ,algothérapie,a été instauré dès 1862 par le Dr Duchenne-Duparc et les laboratoires Dausse mirent sur le marché avant 1939 la pilule lipolytique Dausse contenant du fucus
Le fucus contient des Alginates et Laminarines dont il a été démontré le pouvoir radio-décontaminant(Dr Ehrhart) en particulier pour le  strontium radioactif
Outre des acides aminés essentiels(arginine,lysine,phénylalanine),le fucus contient des vitamines :A ,B1,B2,B12,C,K,PP et sels minéraux Ca,K,S (60 oligoéléments) et surtout iode 5400 ppm,manganèse 206 ppm,fer et cuivre environ 70 ppm
Riche en Galactane,polyoside ayant la possibilité de changer de volume de 1 à 80 lui conférant une action de balast utile dans la constipation et la sensation de satieté,donc plante de régime,l’iode étant de plus l’oligoélément  important intervenant dans le métabolisme cellulaire.Toutefois si ce coupe-faim naturel  non absorbé paraît légitime la présence d’iode incitera à démasquer tout problème dysthyroïdien limitant alors son usage.La présence de carrahgénates donne une propriété anti-coagulante. Le fucus stimule la circulation sanguine.
La composition éclectique du fucus permet de le conseiller comme stimulant des échanges cellulaires,les asthénies,les convalescences,l’arthrose,vieillisssement et l’osteoporose
Enfin,on peut évoquer une autre algue,la Laminaire qui contient les mêmes éléments que le fucus et surtout le Laminarane mobilisateur de graisses et hypolipidémiant(Besterman 1970),cette algue demeure la source essentielle industrielle alimentaire d’Algine

GALANGA

Dans ses deux variétés Galanga et officinarum le rhizome est stimulant et stomachique
La variété officinarum possède en outre des propriétés carminatives,anti-spasmodique colique et fait  céder l’aréophagie,elle est utile dans les algies dentaires,on le dit tonique nervin et aphrodisiaque.
Surtout les études récentes  permettent de dégager des propriétés anti-oxydantes et anti-cox 2 elargissant les indications du Galenga dans la variété Alpina Galanga :
Cancer du colon(Kjiya 2001),prevention de la maladie d’Alzheimer,l’Arthrose et action synergique avec les antibiotiques diminuant la resistance des bactéries à ceux-ci.Les axes de recherches portent sur les molécules principales :Galangine,Kaempférol ,Quercétine.On est donc bien éloigné d’une plante condimentaire et digestive favorite des pays baltes (Estonie et Lituanie).

GENEVRIER

Alexandre DUMAS écrivait des baies  »conserve le cerveau,réconforte la vue,nettoie la poitrine,chasse les vents et facilite la digestion »
Traditionnellement :carminatif(flatulences)diurétique,anti-septique pour infections bénignes urinaires,stimule l’appétit.
Grand classique des toniques post-infectieux,les baies sont toniques et stomachiques pour l’enfant,encore faut-il rappeler le caractère nécessaire des apprentissages élémentaires des explorations découvertes vertes de  toutes baies.
Il a été décrit des actions hypoglycémiantes(Khan et Balik),les actions hypotensives et anti-virales du Genevrier,n’ont pas été  confirmées
Classiquement le Genevrier est carminatif,diurétique,anti-migraineux,anti-goutteux,anti-septique urinaire et digestif
La feuille est anti-eczemateuse
L’huile essentielle est anti-arthrosique mais son usage doit être encadré car irritant rénal
Son action hormonale mérite d’être soulignée :emmenagogue voire abortive en s’opposant à la nidification(Balick2001),donc contre-indiquée durant la grossesse
Les études récentes sur la catéchine,myrcène,acide caféique ,apigénine impliquent le genévrier dans l’action anti-cancéreuse expérimentale(sarcome,hépatome,retrovirus),comme les actions  anti-cox 2 anti-rhumatismale,anti-inflammatoire ,antiprostaglandine(apigénine,catechine,borneol,camphre,menthol)

GINGEMBRE


Classique anti-nauséeux et anti-vomitif prouvé dans le mal des  transports,en gastroentérologie :stimule l’appétit,anti-spasmodique,favorise la digestion,antidyspeptique et carminatif(flatulences,spasmes),expextorant et anti-tussif(bronchites,rhûmes)
Anti-allergique,anti-nauséeux particulièrement dans la grossesse (pas de contre-indication et pas de foeto-toxicité )comparable au Primpéran ou le Pérydis,hépatoprotecteur,anti-oxydant par sa Mélatonine supérieur à la vitamine E,hypoglycémiant,action anti-agrégat plaquettaire et cardio-vasculaire ionotrope positif,tonique,antidysménnorhéique,on le considère traditionnellement comme antidote des empoisonnements par les champigons (indication  nécessitant prudence et études élaborées),classique aphrodisiaque souvent associé au Kola.
Les études récentes montrent  un produit de référence aux indications élargies fort éloignées d’une plante culinaire appréciée comme par exemple son rôle dans la satiété intéressant dans l’obésité(Kaur 2001)
Particulièrement son action anti-prostaglandine et anti-cox 2,le gingembre est anti-inflamatoire surtout dans les brulures du 2éme degrée et anti-rhumatismal supérieur à l’aspirine ou l’indométacine(Diamond 2001,Brown 2000)
Il stimule le cytochrome P450
Il s’oppose à la progression cellulaire in vitro notamment dans le cancer prostatique et mammaire(mélatonine et action anti-oestrogénique).Certains essais de cette inhibition anti-cancéreuse ont été mis en évidence (Boik :1995/2001)
Associé au Réglisse ,l’action anti-ulcéreuse gastrique du Gingembre est plus efficace(Schulick :1994)
Associé au Curcuma Lunga ,le Gingembre accroit son action hépatoprotectrice(Hikiao 1995)
Les dérivés gingésulfoniques sont anti-bactériens agissant en synergie avec les antibiotiques et actif sur le staphylocoque,colibacille,streptocoque et anti-mycosique
L’action anti-bactérienne du gingembre est supérieure à celle de l’ail ,la Cannelle,le Poivre
Le gingembre  avec la cannelle apparaît dans la médecine traditionnelle chinoise comme modérateur de l’action de l’aconit déjà ammoindri par une préparation longue et méticuleuse mais qui limite et interdit son utilisation,il faut souligner le caractère toxique de ce genre de préparation qui apparait et écrit trop souvent comme atoxique , qui est faux.

GINSENG

Une des 50 panacées chinoises majeures.Ses actions sont référencées ,nombreuses et concordantes.Docphytoplus recommande de se reporter aux descripifs de ses actions dans les chapitres  stress,immunologie,asthénie,vieillesse.En effet sa surconsommation ou son surdosage ont entrainé des incidents non negligeables.On a décrit des overdoses de Ginseng avec vomissement,hémorragie,céphalées,épistaxis,voire troubles tensionnels ,du sommeil ,impuissance mais aussi des signes en rapport avec un hyperoestrogènisme
Cette plante est adaptogene ,anti-stress,immunostimulante,anti-oxydant,aphrodisiaque, radioprotecteur,stimulant cardiaque et cérébral,régulateur de la tension artérielle et glycémique,anti-mitotique selon la dose.
Il agit sur l’axe hypothalamo-hypophysaire en augmentant l’ACTH qui augmente la sécrétion du cortisol expliquant ainsi ses réactions secondaires :hypertension artérielle,diarrhée,insomnie,perte de repos,anxéité et euphorie
Cette grande plante justifie une surveillance particulière du fait de la possible déviance d’une
Panacée beaucoup trop rassurante,il est certain qu’il faut réduire les doses et la durée de prise,l’exemple le plus parlant est le paradoxe d’une plante immunostimulante avérée qui dans des essais cliniques encadrées ont montré des constantes biologiques améliorées dans le cadre d’études préliminaires dans le SIDA alors que l’état clinique se dégradait,cas présentant des cellules NK.Il est important que l’ accessibilité soit conditionnée par une volontaire transparence respectant l’usage et le dosage et de se rapprocher des professionnels de santé,d’autant qu’il est décrit des actions fœtales, mais aussi interactions médicamenteuses sur les IMAO,stimulant de la caféine et halopéridol(voir chapitre interactions)

 

GIROFLE

Epice exotique employée en mélange des currys,il  se met dans le vinaigre,les marinades, le pôt-au-feu piqué dans un oignon.Son caractère anti-oxydant ,anti-microbien et anti-mycosique permet de conserver les aliments.
Elle demeure par son huile essentielle analgésique et anti-septique majeure en dentisterie,il est naturellement le traitement des mauvaises haleines.
Le problème majeur demeure son caractère allergisant digestif avec œdème labial ,l’huile essentielle est rubéfiante et allergique cutanée.Il est indiscutablement carminatif,stomachique,stimulant,anti-viral,tonique,expectorant et vermifuge
L’huile essentielle fait partie des huiles essentielles majeures antibiotiques et antimycosiques(thym,sariette,origan,cannelle,voire mélaleuca mais allergisante)
En Chine les boutons de fleurs sont utilisées dans le polype nasal
Ses composants : l’eugénol est cholagogue et antiagrégat plaquettaire,c’est l’agent allergène
                             Expérimentalement il est cancérogène,comme d’autre composant Anéthol ou methylchavicol
                             Humuline,d’action hormonale puisque provoque des contractions utérines

GLEDITSCHIA


Appartenant à la familles des Robiniers,le Carouge à miel ou arbre à miel a eu une mauvaise presse dès 1887 oû les extraits ,la gledistschine et la stenocarpine lui conféraient une action stuporeuse.Mais dans l’usage son fruit est comestible par sa pulpe sucrée.Le Fevier sans épine est considéré comme un bon arbre mellifère.Ses graines torréfiées remplacaient le café dans le passé.
On lui reconnait un facteur  anti-tumoral ,un facteur anti-septique(un biflavonoïde),un dérivé triterpénique est utilisé en comestologie dans les shampoings pour cheveux fins.
Son action essentielle est antispasmodique digestif comparable au bouillon blanc,graines de psyllium et pivoine
Les parties utilisées sont :les feuilles,fruits et graines
La graine contient :Galactame,Beta-Stérol,un alcaloïde à action Papavérinique(retrouvé dans les feuilles et fruits)
                              La graine est un pansement intestinal par son caractère inhibiteur trypsique
Les fruits et feuilles :action anti-ulcéreuse et anti-spasmodique digestif et hypolipidémiante
La principale indication du Carouge est l’ulcère gastrique et les dyspepsies digestives

HOUBLON


Libéré en 1979,il faut rappeler ses actions traditionnelles :sédatif et calmant,hypnotique,amer aromatique stimulant l’appétit et favorisant la digestion.Il justifie plusieurs encadrements :
1)par son action hormonale de type oestrogénique,contre-indiquant son action durant la grossesse et l’allaitement
2)prudence en cas de conduite automobile,association avec l’alcool,  s’il existe des troubles de sommeil persistant plus de trois semaines ou un trouble dépressif associé ou troubles psychique mal évalués

JUJUBIER


Plante citée souvent dans le Coran ,c‘est la panacée du Sahel et du désert
On le  considère comme astringent,béchique,dépuratif,stomachique ,émollient ,laxatif,mais aussi anti-diarrhéique , anti-algique dentaire,anti-septique et fébrifuge.
Le fruit  est vermifuge , donné pour le convalescent,mais aussi pour les coups de froid .
Mélangé au jus de citron il est utilisé dans les troubles hépatiques.Les fleurs infusées agissent dans les conjonctivites.
Il est souvent associé avec la figue,les dattes et raisins secs.Le fruit représente une valeur énergétique incontestable mais inférieur aux fruits pré-cités,pourtant il demeure le complément alimentaire incontournable du NIGER.Le fruit vert contient 55 à 135 calories,le fruit sec 300 calories.Selon la provenance le fruit du Jujubier est une source de FER et de Calcium indispensables dans des zones défavorisées.
En Chine ,il est utilisé dans les variations brutales climatiques(voir chapitre Météopathologies),on a extrait des composants tranquillisant,hypotenseur,tonique utérin,anti-tumoral(WOO/1980).Dans la tradition chinoise il est utilisé dans l’insomnie,les troubles de l’humeur,douleur rhumatismale,stimulant de l’appétit,asthme et palpitations(dose :15 g/litre  par jour)
Les indications chinoises demeurent les principales indications du jujubier
Des recherches prometteuses sont faites pour traiter le Psoriasis et l’Eczema
Les composants du jujubier permettent de prévoir les actions :triterpène,flavonoïde,anthraquinone ,alcaloïdes,saponosides,lipides,acides organiques
Les incidences alimentaires et agricoles sont grandissantes.
Pour information le miel de jujubier du YEMEN est considéré comme aphrodisiaque,serait considéré comme une ouverture vers les cieux commerciaux d’autant plus que ce miel agit dans les colopathies,hépatites,brûlures et blessures.
Par contre on reconnaît des phénomènes allergiques au jujubier de type angio-neurologique avec œdème.

KARKADE HIBSICUS SABDARIFFA:

est le plus connu,véritable boisson de santé et de remise en forme,tonique,et rafraichissante ,d’autres espèces moins connues sous nos climats proposent  des utilisations diversifiées :


Variété Esculentus :riche en vitamine mais reconnue en Afrique pour son action tonique utérine facilitant les accouchements,également stomachique
Variété Abelmosnus :dont le farnésol est utilisé en parfumerie
Variété Fuscus :anti-diarrhéique,béchique et action fertilisante féminine ,empécherait les fausses couches
Varieté Ludwigii :pour les affections cutanées
Variété Surraftensis :anti-rhumatismale
La varieté Sabdariffa représente le complément alimentaire idéal tonique ,apéritif,riche en oligoéléments,vitamine C utilisée dans les vins ,gelées,confitures,sirop.
Classiquement,le Karkadé est antiseptique,cholagogue,stomachique,laxatif,émolliant,sédative voire aphrodisiaque.
Ce qu’il faut retenir :
Les feuilles sont émolliantes,sédatives
Les Fruits sont riches en Vitamine C et diurétique,contient un anthocyane baissant le taux de coagulation
La racine est apéritive,tonique contient des pigments type Beta-Carotène connu pour son action anti-cancérogène, des sterols type ergostérol mais aussi des acides gras type acide palmitique,stéarique,oléique,linolénique donc une action de type OMEGA3
Enfin cette boisson de santé donne d’excellents résultats comme complément d’appoint au sevrage de la dépendance alcoolique

KOLATIER


Grande plante africaine,la graine sèchée se débarrasse de ses alcaloïdes potentiellement toxique,le cola frais est connu pour ses effets toniques et aphrodisiaques ,forme utilisée parfois de manière abusive.
Seule la forme séchée contient de la Caféine,qui rejoint les effets positifs et secondaires retrouvés dans le café,le thé,le mathé.La caféine et la théobromine définissent l’action précise du cola dans :l’asthme,le surmenage,la convalescence car éléve la pression artérielle
Son utilisation traditionnelle nécessite  une revisitation car sans doute trop étendue :astringente,neurotonique,sédative,reconstituante,stomachique,anti-diarrhéique,anti-paludique et sédatif dentaire

LAMINAIRE


 Les principaux composants de cette algue brune marine sont à visée industrielle(pouvoir épaississant de l’alginate) et alimentaire :alginate,produit balast et richesse en iode,magnésium,fer,calcium,potassium,mucilage et divers protéines et glucides.des polyosides anti-tumoraux ont été isolés(Bézanger/1980)
Indications :asthénie,ostéoporose,consolidation de fracture et croissance du fait de sa teneur en calcium mais la présence d’iode incite à limiter les doses et surtout de différencier une dysthyroïdie.Il est décrit un pouvoir coagulant à l’alginate de calcium.
Ce composant alimentaire est certes important mais dans certaines conditions surtout en cas de malnutrition on peut lui préférer,la SPIRULINE algue d’eau douce véritable
Steak végétal contenant vitamine A et E,B12,acide gamma-linoléique mais avant tout source de protéines à près de 65%(programme OMS)

LAURIER


Le Laurier Noble n’est pas le Laurier-Cerise(Nerium Oleander) avec ses composants à action cardiaque (comme le muguet,digitale et scille),naturellement toxique.
Le Laurier Noble ,symbôle des olympiades de la Grèce antique dont la feuille est
 incontournable en cuisine(lapin,bouquet garni,poisson,condiment) contient du cinéol,terpène,flavonoïde expliquant l’action sudorifique,stomachique,béchique
L’huile esssentielle est sédative , narcotique ,bactéricide
Les baies du laurier provoquent des stomatites et dermatites
Indications classiques :apéritif,carminatif,émétique,sédatif et stimulant,narcotique(dégradation d’un alcaloïde/Bruneton),eménagogue

LAVANDE


La lavande vraie fait partie des plantes libérées en 1979
Les principales indications demeurent :sédatif,migraine,asthme,palpitations
Le problème prépondérant est sa toxicité neurologique et cutanée(eczéma) par son huile essentielle par les dérivés thuyone et pinocamphone.
Tanins,coumarine,flavonoïdes,linalol,géraniol,cinéol expliquent l’usage des fleurs dans la migraine,dyspepsie avec flutulences(anti-spasmodique)sédatif et stimulant
Sa variété hybride ASPIC ou LAVANDIN hybride est un succédané de la lavande vraie se différentiant par la présence de linalol et géraniol
La variété STECHAS est peu utilisée,antiseptique

LEMON GRASS ou CITRONNELLE,VERVEINE ODORANTE


Substitue parfois la Mélissse,cette plante en industrie sert à l’hémisynthèse de la vitamine A,les feuilles restent toujours la base de boisson rafraichissante et digestive  et l’ingrédient incontournable des plats asiatiques.
Son huile essentielle par sa richesse en citral demeure le repelant anti-moustique naturel(surtout dans sa variété Flixosus)
La racine est réputée pour favoriser la longévité du fait de son huile essentielle anti-oxydante mais aussi anti-bactérienne(colibacille,psusomonas,staphylocoque doré) , anti-fungique et fébrifuge
Le mélange  poivre noir et citronnelle est utile aux algies neurologiques
En INDE,la citronnelle est dite anti-périodique(cessation des rêgles),ce caractère hormonal rejoint l’indication traditionnelle d’action eménagogue.
Dans l’ensemble le lemon grass est analgésique,anti-septique,carminatif,tonique,expectorant
En CHINE , la citronnelle est utilisée dans les céphalées, douleurs abdominales et arthrosiques,coup de froid,gastralgies
Les études récentes ont précisé les actions anesthésique,analgésique,anti-migraineuse et action nette dans les coups de froid et la grippe.
L’action anti-COX2 inhibitrice explique son action anti-inflammatoire ,sédative et myorelaxante

LICHEN d’ISLANDE


Son composant tonique amer,l’acide cetrarique est un stimulant nerveux et antivomitif,apéritif,son mucilage est anti-tussif.Il contient deux substances antibiotiques et anti-tumorale(Trease/1978).
Le caractère anti-nauséeux demeure important durant la grossesse et  le mal de transport.

LIN


Plante textile dont la graine est  par sa teneur en acide linoléique,acide linoléique,oléique ,acide gras OMEGA 6, source d’ OMEGA 3 naturel combattant l’athérosclérose et le maintient en bonne santé
Son mucilage est émolliant,laxatif(en augmentant le volume et la teneur en eau des matières fécales),utile dans les gastrites,colopathies,bronchites.

La farine de lin est connue depuis longtemps pour son utilisation en cataplasme sur les ulcérations cutanées voire les bronchites.
Le LIN et le PSYLLIUM doivent restés des plantes de référence, atoxiques des constipations
Précautions :ne pas pas prendre si prise d’anticoagulant et maintenir deux heures entre sa prise et la prise de médicaments.
Les seules différences à noter est l’action hypocholestérolémiante(Burton et Mannimen) et hypoglycémiante(Fageberg,Frati-Munari)du psyllium

LIVECHE


Encore un OMEGA 3 naturel dont l’huile présente des acides gras insaturés linoléiques et linoléiques utile dans les agressions,eczema
La racine a une action superposable à l’Angélique
Son composant amer aromatique agit dans les dyspepsies gastriques,coliques,flatulences,stimulant de l’appétit
On lui reconnaît une action eménnagogue 

MATE


Boisson commune d’Amérique du Sud,au Paraguay,servie avec du citron et de la crème
La feuille contient 2 % de caféine,utilisé comme tonique nerveux(diminuant la fatigue musculaire et la sensation de sommeil) et hypotenseur.Certains comme dans la liste EMBODEN le classe comme narcotique,ce qui semble excessif.En surdosage ,il provoque des troubles gastriques .
Le problème essentiel est sa teneur en Caféine dont les interactions médicamenteuses sont superposables à celles du café,thé et kola(voir chapitre)
Traditionnellement,le Maté est :apéritif,astringent,diurétique,purgatif,sudorifique,stimulant et anti-rhumatismal.
Sa teneur en tanin,oligoéléments,vitamines,caféine,théophylline et theobromine permet de définir son orientation classique :stimulant cardiaque,neurologique et digestif et actifs comme anti-oxydants agissant dans les échanges glucidolipidiques(glycogénétique et lipolytique) et lui laissant une place non négligeable dans la régulation des régimes amaigrissants .
Pour information des essais expérimentaux aux USA ont montré que les dérivés phénoliques du maté s’opposeraient au developpement des cellules cancéreuses bucales,à confirmer.

MENYANTHE

Stimulant digestif au même titre que la Gentiane et la petite Centaurée du à son hétéroside et son  possible caractère eménagogue,ce composant permettrait son action purgative à forte dose.Riche en vitamine C(anti-scorbutique),employé comme anti-nauséeux en Chine.Ces caractères dits dépuratifs demurent à être expliqués dans son emploi dans les affections rhumatismales et cutanées

MYRTILLE


Comme toutes les baies apparentées,la myrtille est par essence le complément alimentaire vitaminique utilisée depuis les temps préhistoriques.Sa preparation en suc frais est riche en vitamine c,oligoéléments,sels minéraux,tanins,acides justifie son emploi dans les convalescences et par comme anti-oxydant maintien en bonne santé(ce qui n’est pas tranché).Sa culture est importante en Bavière.
Outre son apport indéniable dans le domaine de prévention ,la myrtille est astringente faisant un produit de référence dans le traitement des gastro-entérites,diarrhées,le caractère vulnéraire ,astringent et anti-bactérien du suc frais est indéniable,mais la présence d’arbutine en fait un anti-infectieux urinaire mineur.Action identique pour les fruits séchés.
Par contre la présence d’anthocyane agit sur la vision(régénération du pourpre rétinien),protecteur capillaire de type vitamine PP,les flavonoïdes ont également une action vasculaire.
Les baies et les feuilles sont hypoglycémiantes.
En local ou en gargarisme la myrtille agit dans les affections bénignes  buccales
Les fruits séchés sont préparés dans de l’eau amenée à ébullition ou en macération ou  décoction.

MOUTARDE NOIRE


Réputée dans la fabrication alimentaire de la moutarde de table ,elle est riche en composant sulfuré(isothiocyanate d’allyle) et son huile est riche en acides gras insaturés à 90% et saturés à 10%.
Le dérivé soufré entre dans le caractère rubéfiant de la plante per os et en voie externe.Le caractère rubéfiant et irritatif utilisé à faible dose est utile dans les douleurs musculaires et processus inflammatoires.
Ce caractère rubéfiant peut se révèler allergisant surtout par voie interne oû il vaut mieux sans tenir à de faibles doses du fait d’une possible toxicité urinaire,induction de diarrhée voire de brulûres buccales.
La sagesse demeure de limiter son usage en externe en frictions sur les articulations douloureuses.

MUSCADIER


Epice fréquemment utilisée dans les plats exotiques,c’est classiquement un aphrodisiaque,carminatif,stimulant,fébrifuge,son caractère essentiel demeure sa propriété narcotique(4 g de myristine sont neurotoxiques,accidents survenant  dans les  utilisations incongrues dans les tentatives d’avortement ),d’ailleurs en médecine ayuvédique son nom signifie fruit narcotique,qui impose à réduire les doses couramment prescrites ,la dose de graine ne doit pas dépasser 0,3 à 0,6 g/jour
Son huile essentielle est utilisée en externe en liliment.Le beurre de muscade est utilisé dans les massages articulaires et séquelles de paralysie.L’action anti-arthralgique est retrouvé en Inde ou en Chine et son caractère fébrifuge explique en partie son utilisation populaire dans le paludisme,les états grippaux.
On peut utiliser outre la graine,l’enveloppe de la graine ,l’arille ou macis qui possède également des propriétés narcotiques qui engagent à l’utiliser à des doses  inférieures à 0,3g/par prise.
Les axes de recherche du Muscadier sont très importants,bien que contenant du Safrol,Eugénol,Myristine reconnus comme cancérogène les études de Buchanan n’ont pas permis de relever ces caractères  mutagénes
Surtout son caractère inhibiteur de la prostaglandine en ferait un anti-cancéreux thyroïdien et du col utérin(Safran,Macrom)
Le muscadier abaisse le taux de HDL cholestérol et cholestérol total et triglycérides(Balick-2001)
Son caractère antiseptique est utilisé dans les infections urinaires à colibacille(DC.1999),ce caractère explique l’efficacité du muscadier dans la protection anti- bactérienne alimentaire
Dans l’ensemble les axes d’action révèlent des actions anti-aggrégat-plaquettaires,anti-oestrogénique,hépatoprotecteur,anti-cancéreuses,infection anti-bactérienne,antifungique et anti-virale immunostimulant,anti-mutagène,analgésique ,anti-inflammatoire COX2 inhibiteur,hypotensive,tachycardisante,sédative et hypnotique.L’action neurologique serait expliqué par la transformation de la myristine en un dérivé amphétaminique hallucinogène.

MYRTE


Plante protégée en Corse,
Les feuilles demeurent par leur huile essentielle un antiseptique et bactéricide majeur(1-8cinéol) comparable à la Cannelle utile dans les MST,Bronchites,états grippaux(bornéol ,alpha-pinène :anti-viral).Ces 14 % de tanins sont astringents et sa teneur en myristine est superposable à celle composant le Muscadier
L’huile esssentielle traite les condylomes et est analgésique(bornéol et eugénol)
Les feuilles sont utilisées dans les bronchites(acide gallique),asthme(linalol anti-histaminique) ,migraine,hémmoroïdes et ménorrhagies
Fruits et graines :fibrome utérin
On lui décrit une action inhibitrice COX 2 anti-inflammatoire,anti-infectieux bactérienne et mycosique,analgésique ,anti-oedémateux
La myrte est efficace dans le traitement du Psoriasis et a une propriété hémostatique
En excès la myrte provoque nausées,vomissements et diarrhées

ORTIE

Souvent retrouvée dans les recettes de cuisine en accompagnement  avec le brocolis,le choux,le riz, voire en soupe,ces caractères culinaires ne doivent en aucun cas ,par sa richesse en fer ,la faire considérer comme un tonique nutritif indispensable ,il faut en connaître son interdiction chez la  femme enceinte ou allaitante ,son possible pouvoir allergique et donnée en excès  provoque gastralgies,érythème cutané voire des accidents rénaux.Elle ne peut en  aucun cas être donnée en régime exclusif pour des carences supposées exclusives ferriques,bien que tonique nutrif reconnu
Les parties aériennes sont utilisées comme :
Diurétique à usage occasionnel
Adjuvant en allergies saisonniéres,asthme
Tonique nutritif à encadrer,on l’a dit traditionnellement laxative et à action hépatique
Son caractère adjuvant antirhumatismale demeure son indication essentielle
La racine :
Ces composants font de l’ortie un désinfectant urinaire et un produit intéressant dans l’hypertrophie prostatique.
La quercétine,acide organique,phytostérol ont des propriétés antibiotiques pour infections urinaires bénignes.Propriétés que l’on peut utiliser en local pour traiter pharyngite,gingivite ou acnée.
Surtout la racine présente un composant s’opposant à la transformation de la testotérone en dihydrostérone stimulant cellulaire et des substances intervenant sur les protéines sériques liées aux androgènes,tous facteurs réunis sont donc anti-hyperprostatiques.
De plus la racine d’Ortie associé au palmier nain(Serénoa Repens) a une action supérieure à la finastride(Durad,Hryb ,Hirano,Engelman,Lichius,Sakeland)

PAPAYE

Est apparue bruyamment dans le soit-disant traitement de la maladie de PARKINSON du pape Jean-Paul II,papaye fermentée dont on a vanté les propriétés anti-oxydatives immunostimulantes,voire actif dans le Sida et cancer,il faut bien avouer que cette information est apparue un court instant dans la presse  non médicalisé.Qu’en reste-t-il ?
De même,son composant ,la papaïne protéolytique a perdu son aura dans les nucléolyses des traitement des hernies discales lombaires
Le problème récurrent du latex de la papaye est son caractère allergisant(conjonctivite,allergie cutanée,gastrite),potentiellement toxique par son action  anti-coagulante,vasodilatateur capillaire et donc cause d’hémorragie.
Toutefois,on lui reconnaît une action bactéricide et bactériostatique,abortif et eménagogue(surtout en Inde),hypocholestérolémiant et anti-amibien
On le connait vermifuge(en Asie),anti-infectieux cutanées,anti-tussif,utile dans l ‘eczema ,brûlures,saignement hémorroïdaires.
En Suisse,le jus de papaye est utilisé dans le traitement des diarrhées et colites chroniques
Le suc de la pulpe  traite les taches du visage et les plaies.
L’essentiel de son utilisation journalière est :
Son pouvoir anti-oedémateux facilitant la digestion et diminuant les flatulences
Action utile dans les surcharges pondérales et la cellulite
Le fruit contient de la vitamine C et provitamine A anti-oxydant et stimulant immunitaire.
Son fruit peut-être mangé crû,confit au sucre ou au vinaigre,médicalement,il est manufacturé en extrait sec ou poudre micronisé.
Le sirop de Papaîne est utilisé mais contre-indiqué dans la  grossesse et sa solution alcoolique nécessite de se prémunir de l’effet antabuse avec certains médicaments.
Le latex à usage industriel intervient en boucherie,brasserie,soies et cosmétologie.

PIMENT DE CAYENNE


Ou piment enragé, mérite bien son nom est une quasi panacée universelle notamment en Asie
Son caractère incisif rubéfiant et irritant majeur contre-indique son utilisation dans la grossesse,allaitement ,gastrite et ulcère gastrique,plaies cutanées excorianées
Usages recommandés :
Per os :stimulant digestif et vasodilatateur périphérique
En externe,topique :Rubéfiant antalgique  musculaire et articulaires(arthrose simple dégénérative ou inflamatoire type polyarthrite,nevralgie post-herpétique et neuropathies diabétiques
Les fonctions antalgiques reposent sur la concentration en Capsaïcine qui diminue la substance P,inhibitrice de la transmission de la douleur.Les pourcentages antalgiques sont variables en fonction des affections :0,075% pour les douleurs des polyradiculonévrites diabétiques,0,025% pour les douleurs herpétiques.La capsaïcine augmente la secrétions des cathécolamines(donc stimulant),augmente les circulations périphériques mais aussi interactions non négligeables comme par exemple inhibiteur des IMAO(voir chapitre interactions)
Véritable panacée on doit connaître ses différents types d’actions :
Fruit :anti-aggrégat plaquettaire,béchique ,apéritif,anti-scorbutique
Feuilles :Bechiques et utile dans les tachycardies
Plante entière :anti-paludéen
Le PIMENT est  un tonique général et nerveux,stomachique(active la salivation).Le Piment comme la Cannelle et le Gingembre fait partie des Toniques  mais accroit les risques allergiques notamment cutanée(rougeur faciale)
Le piment agit dans l’alopécie(Weed 2002)
On décrit des soupes au piment dans le traitement des coups  de froid.
Il est reconnu actif dans le traitement des désintoxications alcooliques(Libster 2002),particulièrement en Inde
Les etudes récentes ont permis de préciser ce type d’action avec le piment  pillé dans du vin de Madère,concombre,oignon,échalottes et jus de citron
L’action bactéricide du piment est plus élevée que celle du Curcuma(Sharma 2000)
Le liliment de piment agit sur les tumeurs cutanées(Wood 1993).Buchanan,(1978) a reporté une incidence nette expérimentale du piment  sur l’hépatome,facteur soit co-carcinogène soit carcinogène.Mais en Amérique latine les études suggèrent le contraire et en particulier une incidence basse en cancer gastrique
En définitive,il ressort en 2008 une concordance des actions du piment :


1)action dans les cardiopathies :


Anti-Arythmique
Anti-aggrégat plquettaire
Anti-athérogène
Anti-oxydant(acide caféique,capséïne)
Artériovasodilatateur
Hypotenseur
Hypocholestérlémiant


2)Action dans les coups de froid , grippes,expectorant(1-8 cinéol ,acide caféique)
avec action ANTI-ALLERGIQUE,ANTI-BACTERIEN,ANTI-HISTAMINIQUE


3)action anti-rhumatismale :


Inhibiteur COX 2(quercétine)
Myorelaxant(1-8Cinéol)

 

PISSENLIT

Apparaît dans toutes les matières médicales anciennes :
Feuille:diurétique(supérieure à la racine)comparé au furosémide,elles sont photosensibilisantes,à utiliser de façon occasionnelle.
Racine :
diurétique
dyspepsies,stimulant digestif et laxatif
tonique général, antiarthosique utilisé en cure de printemps volontiers associé au génévrier
Traditionnellement on reconnaît la racine comme tonique hépatique et rénal
Expérimentalement,hypoglycémiant et antitumoral
Anti-aggrégat plaquettaire , analgésique dont l’action est mise en valeur en Chine pour le traitement des plaies ,ulcères et algies dentaires
Les contre-indications :Lithiase bilaire,allergie,colopathies ,grossesse,allaitement

 

 

POMMIER

Le vieille adage anglo-saxon dit manger une pomme écarte le médecin »eat an apple push doctor away »,bien sûr produit alimentaire et  de base de l’élaboration du cidre,ses propriétés
Anti-oxydantes justifient des études plus poussées.
Elle est reconnue comme tonique chez le convalescents.
Sa pectine est adoucissant ,modérateur rénal,sédatif et surtout par sa concentration un produit de référence chez l’enfant pour traiter soit la diarrhée ou soit la constipation.
Les pépins et le fruit ont une action hypocholestérémiante.
Un petit mot sur le cidre,certains le proposent dans les régimes amaigrissants,cellulites et hypocholestérolémiant voire anti-rhumatismal.IL est extrêmement difficile de faire la part des choses sur études suivies et comparées.On se retrouve avec des témoignages n’ayant de valeur universelle,comme l’exemple connue d’une favorite de Louis XIV qui voulait garder sa fraicheur et ses faveurs.

SAUGE

Les Sauges présentent toutes le caractère essentiel de contenir une huile essentielle riche en THUYONE à caractère toxique neurologique convulsiviant(huile interdite en vente libre) et la présence de produits oestrogéniques dont il faudra tenir compte chez l’adolescent et la femme

SAUGE OFFICINALE

Véritable panacée de l’école de SALERNE,sa présence dans un jardin médicinal « protégeant l’homme contre la mort »
La feuille est fébrifuge ,anti-sudorale et à pouvoir anti-oxygène(protégeant les viandes contre les dégradations)
Les sommités fleuries sont anti-diarréhiques,béchiques,cholagogue et hémostatiques

SAUGE SCLAREE

Elle serait plutôt hypertensive
Bechique,anti-spamodique,anti-sudorale,eménagogue,sédative mais aussi stimulante
Par sa richesse en linalol et acétate de linalyle en externe est active sur les plaies infectées et oedématiées cutanées.

SAUGE d’Espagne dite Lavandufolia

Les bougeons sont antalgiques,antispasmodique cardiaque et intestinal
La fleur en infusion est galactogène,vermifuge,anti-amibiase(anecdotique) et anti-septique dans les stomatites virales
Son huile essentielle outre la thyone,contient des tanins,saponines,cinéol ,pinène,camphre,acide rosmarinique anti-inflamatoire .
Elle est considérée comme anti-sudorale,hypoglycémiante,oestrogénique,anti-galactogène,antibiotique et fungicide actif sur les germes gram négatif,candida,salmonelle
Cette sauge est astringente,antiseptique,antifungique,antiphlogistique

SARIETTE


Mise en valeur par les études de l’équipe du Pr Pellcuer(hybridation,crus et variabilités  des huiles essentielles,actions pharmacologiques)
Riche en carvacrol,thymol,terpène(donc possible pouvoir allergène) est considérée comme stimulante neurologique(tonique),anti-diarréhique,antiseptique bronchique,anti-spasmodique digestif eupeptique ,actif dans les flatulences.
Ses sommités fleuries peuvent être utilisées en boisson rafraichissante.
Son intêret est par sa richesse en huile essentielle ,une des cinq huiles essentielles majeures particulièrement efficace comme bactéricide,anti-fungique

TAMARIN


La pulpe de la gousse sert à l’élaboration de boisson rafraichissante
Il est béchique et surtout un bon laxatif léger pou l’enfant,sa principale indication.
Pour mémoire on lui décrit des propriétés hypotensive et hypocholestérolémiante et bactéricide en laboratoire.

SAFRAN


Il fut l’or de la paysannerie française agennaise mais a toujours posé des difficultés de culture et de conservation.Il demeure source de saveur,de couleur,d’arôme,utilisé en cosmétologie et compagnon fidèle de la cuisine espagnole.

En Inde on le considère comme emménagogue,hépatoprotecteur et anti-diabétique.
Traditionnellement :antiseptique,antispasmodique,aphrodisiaque(plutôt d’indication antique),balasamique(expectorant,dysphonie), carminatif,cardiotonique,sédatif et stimulant.
Les composants caroténoïdes sont considérés comme expérimentalement antimutagènes et immunostimulantes,des propriétés antioxydantes sont également attribuées au safran caractères justifiant des études randomisées.
Il demeure un classique anti-nauséeux,un anti-spasmodique et carminatif.
La teinture de safran reste le sédatif local idéal des dentitions douloureuses de l’enfant.
Il apparaît dans beaucoup de matières médicales anciennes ou reprises ,le caractère emménagogue du Safran.Il faut savoir que ce pouvoir stimulant des fibres utérines est obtenu avec des doses importantes proches des doses toxiques,on aurait tord d’oublier que le surdosage en safran est narcotique.
Enfin,le prix de revient du Safran etant élevé  la tentation de contre façon est grande par le Carthame ou le Curcuma

 

 SEIGLE


Retrouve ses lettres de noblesse après une éclipse commencée au 19eme siècle,remplacé par le pain de froment,il a toujours ses vertues industrielles(wisky et bourbon) et agricoles encore prisé dans les pays de l’Est grands producteurs,son message écologique est clair :se contente de terrains pauvres et acides,piège à nitrates et dans les jardins permet d’éviter les mauvaises herbes.
Son intérêt réside avant tout dans 3 indications :
1)régime amaigrissant par ses fibres favorisant le transit intestinal


2)220g de fibres par jour abaissent le LDLcholesterol et cholestérol total,et amélioration à long terme de la tolérance au glucose en intervenant dans le diabète de type 2


3)prévention :


Par la présence en manganèse(radicaux libres)selenium(anti-oxydant),fer(transport d’oxygène et neurotransmetteurs)phosphore(os et dents)magésium(immunité,tissus osseux et musculaires,protéines)zinc(immunité,pancréas,hormones sexuelles et thyroïdienne)cuivre(collagène,hémoglobine,radicaux libres),folates et vitamines B(neurologie),on peut donc extrapoler des messages de prévention.La présence de ces oligoéléments engagent des voies anti-oxydatives de protections cardiaques et anti-cancéreuses , la présence d’isoflavones et entérolactone du son interviendraient  sur le cancer du colon,isoflavones également dans le cancer du sein,problème récurrent que l’on retrouve pour le soja avec des groupes témoins de femmes asiatiques .S’il existe des recommandations alimentaires et notamment au Canada(études épidémiologiques sur le seigle et maladies cardio-vasculaires,diabète,cancers, obésité),nous savons que les facteurs alimentaires sont des indices extrêment variables et non les seuls impliqués même s’il est acquis que le régime crétois est cardioprotecteur et que l’apport en fruits et fibres diminue le ratio des cancers du colon.
Le seule danger du tout écologique est de connaître le possible dévellopement sur le SEIGLE d’un champigon le CLAVICEPS,riche en ergot de seigle,dont les accidents restent classiques(le feu de Saint-Antoine ou la difficile affaire de Saint-Esprit en 1951)et dont les dérivés furent utilisés contre les hémorragies utérines,vertiges,hypotension mais dont l’usage strictement médical est limité par ses interactions médicamenteuses type macrolides

STERCULIA


C’est un épaississant industriel et alimentaire.
La gomme dans l’eau facilite la digestion et laxatif doux pour les colopathes
Coupe-Faim vert apportant une sensation de satiété
L’écorce de tronc est considérée comme béchique,à action urinaire,anti-nauséeux

VIGNE ROUGE


Ses composants lui confèrent des propriétés vasculaires :flavonoïdes,rutine,tanins anthocyanes,leucoanthocyanes.Les feuilles ont donc des propriétés vitaminiques P utlisées
Dans les ménnorhagies,séquelles de phlébites,hémorroïdes,troubles de la ménopause oû souvent la vigne rouge est associée avec la fumeterre et la marjolaine

Acceuil